[Gilnéas] Johan Galdrune

Aller en bas

[Gilnéas] Johan Galdrune

Message  Galdrune le Ven 11 Jan 2019, 11:48

Johan Galdrune



Johan Galdrune fait ses adieux à sa femme et ses filles.


Nom : Johan Galdrune.
Surnom(s) : « Le Sorcerune », « Yrkvinn » (Vrykul).
Origines : Halte de Tertrécueil, Les Grisonnes. (Lignée maternelle gilnéenne).
Sexe : Masculin.
Âge : La trentaine.
Taille & Poids : 1m92 (Humain), 2m20 (Worgen) / 120kg (Humain), 200kg (Worgen).
Fonction sociale : Sorcerune (Calligraphe).
Croyances : Lumière et Ombre, Dieux Sauvages (Goldrinn, Anzu).
Communauté religieuse : Culte de l’Ombre Oubliée.
Famille : Harald Hache-Fauve (Père, Nordique, Chasseur), Hildegarde Galdrune (Mère, Gilnéenne, Vétéran), Aaron Galdrune (Frère, Trappeur), Georg Galdrune (Patriarche, †), Duncan Galdrune (Oncle, Patrouilleur), Meredith Galdrune (Épouse, Herboriste), Astrid & Iseult (Filles), Agnès (Fille adoptive), Gunnar Parle-Froid (Beau-père, Mage), Siggy Parle-Froid (Belle-mère, Alchimiste), Günther Parle-Froid (Ancien, Mage, †), Björn, Nora et Ivar (Beau-frère et sa famille).
Proches : Olaf le Marche-Rune (Mentor, Vrykul), Reshad (Ami, Arakkoa), Ruuna l’Aveugle (Amie, Voyante), Sasha (Amie, Trappeuse), Anya (Amie, Petite sœur de Sasha), Mikhail (Père de Sasha et Anya, †), Anatoly & Tatjana (Anciens amis, Culte du Loup, †).
Traits (Général) : Magie (Runes/Ombre/Lumière), Combat (Masse/Dague/Griffes), Éloquence (Art oratoire), Calligraphie (Écrivain), Rigide (Stature).
Traits (Worgen) : Résistance à la non-mort (Malédiction), Instinct animal (Malédiction), Vulnérabilité (Aconit/Feu), Rigide (Stature).
Langues : Commun, Vrykul, Corvidien, Shath’Yar.
Qualités & Défauts : Passionné, Fidèle, Courageux / Passionné, Buté, Susceptible.
Apparence : Johan est un grand gaillard robuste, fruit de l’union d’un Nordique et d’une Gilnéenne. Il a appris à dompter sa nature sauvage à l’instar de la Nature hostile du Norfendre. Le jeune homme ressemble davantage à l’ours qu’au loup en une habile harmonie de muscles et de graisse. On note sa relative difficulté à être agile et souple.


Johan Galdrune sous sa forme Worgen.


Histoire :


Il se dit que des créatures impies des Anciens Temps,
Rôdent encore, dans les recoins oubliés du monde,
Et des portes s’ouvrent toujours, béantes, en certaines nuits, pour libérer,
Des formes cloîtrées en Enfer.

- Justin Geoffrey

Pas de Meta-RP SVP:
- Naissance à la Halte de Tertrécueil, dans les Grisonnes. Harald est un autochtone alors qu’Hildegarde descend d’une longue lignée gilnéenne. Elle a quitté sa patrie par conviction politique et sous les conseils d’une Sorcière des moissons de Tal’doren.
- Johan grandit dans cet univers empreint de majesté et de rudesse. La famille Galdrune et la famille Parle-Froid habitent la Halte dans les montagnes et le jeune garçon trouve de nombreux compagnons de jeu. Son frère Aaron, sa future épouse Meredith et lui-même rencontrent des trappeurs de Ruissargent. Ils se lient d’amitié avec Mikhail et ses filles Sasha et Anya mais aussi Anatoly et Tatjana.
- Johan démontre très tôt un intérêt dévorant et un talent particulier pour les runes et la sorcellerie. Il apprend auprès de sa future belle-mère Siggy Parle-Froid et consulte la vieille Aveugle Ruuna. Lors d’une vision aux pieds de Vordrassil, le jeune garçon rencontre un mystérieux « Voyageur du Néant » qui lui prophétise son avenir plus ou moins proche.
- Bouleversé par cette vision, Johan s’enfonce dans la forêt… Au crépuscule, il entend des cris rauques et étouffés suivis de hurlements lupins. Le jeune sorcier se rue vers la scène macabre et découvre un vieux Vrykul en prise avec trois énormes worgs. Johan abat sa masse sur le crâne d’un fauve et, succombant à une sorte de transe, aspire les flux vitaux des carnivores. Impressionné et reconnaissant, Olaf le Marche-Rune se présente et promet à Johan de l’aider à contrôler ses pouvoirs. Très vite, une relation de maître à élève s’instaure et les deux compagnons voyagent dans les Grisonnes. Le jeune « Yrkvinn » apprend beaucoup auprès de son mentor Vrykul sur la nature de la magie et les arcanes mystérieuses de l’Histoire.
- Johan demande Meredith en mariage et la jeune mère met au monde Astrid. Elle porte ensuite en son ventre leur future fille, Iseult.
- Un jour, le jeune homme rencontre Sasha, furieuse et paniquée. Elle lui explique qu’Anya a été enlevée par un mystérieux Culte du Loup sévissant dans la région, notamment à Ruissargent. Elle lui confie aussi l’assassinat de son père Mikhail par la même organisation. Le Sorcerune est saisi d’effroi. Il avait vu cette scène dans son esprit, cette même vision du Voyageur du Néant qui semblait se concrétiser dans la réalité. Johan comprend que ce mystérieux messager n’était en fait qu’un envoyé de l’avenir. L’aîné des Galdrune sait ce qui va se dérouler s’il ne réagit pas. Il croise brièvement le regard de son amie et le sien traduit une peur soudaine mais éphémère. Reprenant son courage, Johan aide Sasha à retrouver Anya et participe aux meurtres inévitables d’Anatoly et Tatjana.
- Décidé à aller jusqu’au bout, le Sorcerune monte une petite milice avec son frère pour défaire l’Ombre du mage gilnéen Arugal, retranché avec le Culte du Loup sur l’Île de la Lune Sanguine. Après plusieurs embûches, le groupe parvient à occire définitivement le serviteur du Fléau mais Johan n’en ressort pas indemne. Il a été mordu au bras gauche par un Worgen. Tous les visages se crispent et les yeux fuient aux quatre coins de l’antichambre d’Arugal. Tout le monde sait ce que cela signifie.
- Johan accepte son sort mais demande à revoir sa famille avant de subir la transformation. Ses compagnons le ligotent et s’exécutent en hâte, dirigés par Aaron vers la Halte de Tertrécueil.
- Alertée par ses visions, Ruuna l’Aveugle va trouver Olaf et ils rejoignent tous les deux la demeure des Galdrune. Johan transpire abondamment, tout autour de lui n’est que chaos de larmes et d’agitation. Siggy Parle-Froid se hâte et, grâce à ses talents d’alchimiste, arrive à repousser la malédiction. Meredith quant à elle va cueillir de l’Aconit pour contenir la transformation lupine. Ruuna s’approche de Johan alors complètement hébété et elle lui révèle qu’il ne pourra trouver la rédemption qu’à Gilnéas. Elle est sûre et certaine que le Cercle des Alchimistes pourra l’aider, bien que sa vision soit floue.
- Aidé par sa famille et ses amis, le Sorcerune obtient un sursis salutaire. Sa mère lui détaille comment entrer discrètement dans la ville et les personnes qu’il peut contacter. Johan emporte quelques économies et des remèdes nécessaires à son périple. Il glisse un regard vers sa femme enceinte et sa fille Astrid, puis serre fermement son alliance d’argent pur.
- Olaf ouvre la route à son élève dans le Fjord Hurlant et parvient à le faire embarquer sur le « Spectre Gris ». Le voyage en mer est long et éprouvant mais Johan tient bon et gagne le respect de l’équipage. Dans son malheur, il éprouve cependant la majesté de l’aventure, celle des premiers humains qui accostèrent à Tirisfal, la « Chute de Tyr ».
- Arpentant les ombres tel un fantôme fuyant, Johan parvient à outrepasser le Mur de Grisetête et le blocus maritime. Il contemple la tragédie de son peuple et de Lordaeron. Après deux semaines, le Sorcerune rejoint la Capitale et est horrifié d’apprendre que les contacts de sa mère ont tous succombés à la mort ou à la malédiction Worgen.
- Dépité et hébété par cette nouvelle, il se laisse sombrer dans les ruelles crasseuses des Bas-quartiers. Alors qu’il se reposait un instant contre un vieux tonneau, deux tire-laines lui dérobent sa bourse. Observant la scène depuis les ombres, une jeune fille hâve et malingre approche avec un coutelas.
- Les deux êtres se jaugent et avant qu’elle n’ouvre la bouche, celle qui se nommera Agnès aperçoit l’un des deux tire-laines revenir sur ses pas, le regard livide. Sans un mot, Johan tend la main et récupère la bourse que lui tend le voleur. Ce dernier s’enfuit ensuite, complètement affolé, criant à la sorcellerie.
- La jeune fille décide d’agir et propose à Johan de la suivre pour éviter la Grisegarde. Le mage décide de lui faire confiance et Agnès trouve une planque sûre. Après quelques heures de discussion, Johan éprouve de la pitié pour cette orpheline dont les parents transformés en Worgen furent tués lors d’une chasse à courre – un massacre bien déguisé. Le Sorcerune promet d’enseigner la manipulation de l’Ombre à Agnès qui en échange l’aide à survivre dans ce milieu urbain et hostile.
- Les semaines passent, voire les mois, et Johan a du mal à refréner sa nature de plus en plus sauvage et animale. Gilnéas est sous tension, assiégée de l’extérieur par les Réprouvés, gangrénée de l’intérieur par la malédiction. L’armée sonne l’état d’alerte et la place des marchands tombe sous le joug de Worgens déchaînés.
- Agnès et Johan parviennent à se frayer un passage vers le secteur militaire. Là, le Roi commande à la Grisegarde et aux citoyens de libérer les rebelles qui furent enfermés pendant la guerre civile. Le Sorcerune et la jeune voleuse rejoignent les forces de Crowley et retrouvent les caches d’armes dissimulées dans des celliers. Le peuple prend les armes et le cœur des Gilnéens bat à l’unisson pour la première fois depuis des années.
- Retranchés dans la Cathédrale de l’aube de Lumière, Johan cède à l’appel du sang et se transforme. Les profondes traces d’humanité l’empêchent de s’en prendre à Agnès et mieux encore, la protègent des assaillants. Johan se réveille enfermé dans une cage, la jeune voleuse est saine et sauve et convainc Krennan Aranas d’aider le Sorcerune.
- Avec succès Johan reprend ses esprits bien qu’il soit toujours sous sa forme de Worgen et décide de participer à l’effort national. De Havre-du-Soir à Val-Tempête, le périple de la nation gilnéenne continue. Par un heureux hasard, certains rebelles et anciens habitants de Tertrécueil reconnaissent le nom de Galdrune. Ils forment rapidement une meute soudée et le groupe survit, Johan à sa tête et Agnès à ses côtés.
- Ils se rendent dans la Forêt Noire, plus particulièrement à Tal’doren le foyer sauvage et bénéficient de l’aide de druides Kaldorei. Johan boit l’eau des puits de fureur, de tranquillité et d’équilibre et contrôle désormais pleinement sa nature Worgen.
- Dans une ultime bataille pour Gilnéas, Johan et Agnès combattent aux côtés du Prince Liam Grisetête. Le discours du monarque en vieux gilnéen résonnera à jamais dans les esprits :
“The Forsaken think we're weak. A broken people. They think we'll roll over like a scared dog. How wrong they are. We will fight them in the fields until the last trench collapses and the last cannon is silenced. We will fight them on the streets until the last shot is fired. And when there's no more ammunition, we'll crush their skulls with the stones that pave our city. We will fight them in the alleys, until our knuckles are skinned and bloody and our rapiers lay on the ground shattered. And if we find ourselves surrounded and disarmed... wounded and without hope... we will lift our heads in defiance and spit in their faces. But we will... NEVER SURRENDER!!! FOR GILNEAS!!!”
- La reconquête est ardue et de nombreux corps tapissent les pavés sanglants de la Capitale. Le Prince Liam Grisetête sacrifie sa vie pour sauver celle de son père. La perfidie de Sylvanas force les Gilnéens à quitter leur ville mais le temps n’est pas encore celui du deuil. Les réfugiés rejoignent Quilleport et embarquent sur les navires Kaldorei. Arrivés à Darnassus, les citoyens reprennent peu à peu des forces.
- Johan demande à Agnès si elle accepterait de devenir sa fille adoptive. Elle répond positivement et les deux survivants s’enlacent en pleurant. Le Sorcerune se relève ensuite et propose aux anciens habitants de Tertrécueil de rejoindre la Halte dans les Grisonnes en attendant de reconquérir le pays.
- La plupart des villageois suivent celui qu’ils considèrent désormais comme leur Seigneur. Le voyage du retour vers le Norfendre est difficile mais les cœurs sont encore aiguisés par les récents événements. Les retrouvailles sont émouvantes. Johan découvre sa fille Iseult, née pendant son absence. Meredith accepte directement Agnès comme fille et cette dernière tisse un lien très fort avec ses sœurs et sa mère adoptive.
- Tout le monde apprend à se reconstruire et à construire un avenir commun. Les bûcherons d’Ambrepin viennent en aide au peuple de Tertrécueil et la Halte grandit au fil des mois. Elle accueille bientôt une douzaine de familles.
- Johan passe les années suivantes en Norfendre aux côtés de ses proches et poursuit son apprentissage auprès d’Olaf. Cette expérience en Gilnéas l’a profondément endurci. Le Sorcerune fait désormais la fierté de sa mère et de son peuple.
- L’homme arpente les couloirs majestueux d’Ulduar et les cryptes cyclopéennes d’An’kahet, l’Ancien Royaume. Son combat acharné pour maintenir son équilibre intérieur lui fait comprendre la nécessité d’un équilibre cosmique. Loin de partager les aspirations de certains cultistes du Vide, le Sorcerune étudie les entités indicibles comme un érudit sérieux et avisé. Il embrasse les énergies de l’Ombre, l’ombre qui l’avait si souvent protégé du rigorisme et de l’injustice. L’Ombre est une question là où les adeptes de la Lumière cherchent une réponse. Johan est un chercheur, un passionné, un questionneur d’existence. Pendant trois mois il explore les arcanes souterraines et caverneuses du sud de Kalimdor.
- Pour ses haut-faits envers la nation gilnéenne, Johan regagne son titre de Seigneur de Tertrécueil et l’assurance de récupérer une partie de ses terres après la reconquête du pays. La modeste Mesnie profite de ses voies maritimes en Norfendre pour acheminer des ressources (bois, argent, cobalt, cuir, taxidermie) dans les royaumes de l’Est.
- Lors de l’invasion de la Horde de Fer, Johan est appelé par le Conclave pour participer à l’effort de guerre et à l’étude de Draenor. Il est envoyé aux Flèches d’Arak sous le commandement de l’Amiral Taylor. Très vite, Johan nourrit une vive aversion pour Ephial, un manipulateur des ombres. Il tente de prévenir ses supérieurs, soupçonnant l’intérêt grandissant de l’érudit pour les lignes telluriques. Le Sorcerune évite de peu le piège du nécromancien révélé mais assiste à l’assassinat de ses compagnons.
- Affaibli par la quantité d’énergie épuisée, Johan se réfugie au Voile Terokk où il rencontre le Gardien des parchemins Reshad. En sa présence, le Sorcerune est définitivement convaincu de la nécessité d’un équilibre entre les pouvoirs de l’Ombre et de la Lumière. Il découvre la cruauté des manipulateurs sacrés, que ce soient les grands arakkoa d’Orée-du-Ciel ou, plus tard, le fanatisme aveuglant des Sancteforge et de certains Naarus.
- « Les ombres se rassemblent quand le corbeau dévore le soleil. Le ciel brûlant est éteint par les ailes noires qui couvrent doucement les cieux. Même le soleil a besoin de sommeil. » dit Reshad le paria. Touché par le combat des arakkoa, Johan décide de les aider et apprend de cette civilisation riche et souvent méconnue.
- Avant le troisième assaut mondial de la Légion Ardente, le Sorcerune commence à compiler ses écrits chez des libraires hurleventois. Il contacte Catarina Stanford au « Scribe de Hurlevent » et fait publier ses premiers ouvrages sur le Norfendre et la magie runique.
- Johan Galdrune rejoint la Grisegarde en Stormheim où il combat les Réprouvés. Sa bonne connaissance des runes permet d’entamer des pourparlers entre les différents clans Vrykul. L’acharnement des Gilnéens permet de libérer Eyir des griffes de Sylvanas Coursevent. Le Sorcerune aide également à la transcription des Parchemins des Faldrottins et assiste à l’intronisation de Sigryn, Déesse-Reine des Mörgestran.
- Johan devient un membre très actif du Culte de l’Ombre Oubliée dirigée par l’ancien évêque de Lordaeron : Natalie Seline.
- Une fois la Légion vaincue, Johan ouvre de nouvelles voies maritimes depuis Stormheim vers le Norfendre. Olaf retrouve certains membres de sa famille notamment chez les Parle-os.
- À l’heure où les tambours de guerre résonnent et sonnent un nouveau conflit entre la Horde et l’Alliance, le Sorcerune tient à découvrir les raisons profondes de cette volonté entropique. Il soupçonne l’action insidieuse de forces indicibles, réveillées par les tourments du monde. Après s’être rendu en Silithus, Johan compte en apprendre plus sur la magie qui rôde entre les vagues de Kul Tiras. À Hurlevent, le Sorcerune continue de nouer de nouvelles relations qui pourraient aider son peuple à la reconstruction de ses terres. Il patiente l’inauguration d’une « Nouvelle-Tertrécueil » en Gilnéas pour demeurer plus proche de sa famille et de ses gens.



HRP:
N'hésitez pas à me MP si vous êtes intéressé pour RP avec moi, que vous soyez une guilde ou un individu solitaire. Je suis ouvert au RP interfaction dans la mesure cohérente des rencontres. Le RP sauvage est également plus que bienvenu ! Un grand merci pour l'attention que vous accorderez à mon personnage. Pour Gilnéas !
Galdrune
Galdrune

Personnages Joués : Johan Galdrune (Worgen), Yorvarr de Gunderland (Stromgardien).

Feuille de personnage
Guilde:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum