[Alliance] Maison Mackson

Aller en bas

[Alliance] Maison Mackson

Message  Baronne Océanie Mackson le Sam 01 Déc 2018, 14:11



Histoire de la famille Mackson





De l'eau jaillit notre destinée


La maison noble des Mackson fut créée par l'Eaugure Tulius Mackson et le Capitaine Margareth Hastings en -30 avant notre ère dans les terres fertiles de Chantorage. Ce titre de noblesse leur fut accordé pour leur courage face aux pirates de la région. Grâce à leurs efforts, toute la côte Est de la vallée Chantorage avait été débarrassée de la menace de ces forbans. Les dirigeants de cette famille noble sont actuellement Allester Mackson et son épouse Océanie Mackson.

Les Mackson étaient réputés pour leur savoir-faire en matière de construction navale et pour leur piété envers le culte des marées. Leurs créations étaient tout aussi solide que protégées par la magie des mers. Ils étaient appréciés aussi bien en tant qu'hôte qu'en tant qu’invités. N'écrasant pas leurs gens sous des impôts extravagants, ils avaient également bonne réputation auprès du bas peuple.

En l'An 6 débuta la deuxième guerre, toute la nation fut appelée à prendre les armes, et de rejoindre le navire de guerre le plus proche.
Ce fut le cas des Mackson à l'époque, petite maison noble propriétaire d'un petit carré de terre sur la côte Est de la vallée de Chantorage.
Tulius et Margareth lâchèrent plume, et encrier pour prendre la mer une nouvelle fois, mais cette fois dans le but de défendre la patrie.
En l'An 7, ces sauvages appelés "Orc" avaient trouver le moyen de créer des embarcations pour prendre le contrôle des mers au Sud de Lordaeron, et Kul'Tiras ne pouvait tolérée une telle chose. Très vite, le bruits des canonnades, abordages et des explosions mais aussi l'odeur du sang emplissaient le ciel de la Grande Mer.
Alors que le Comte Farengus fonçait toute voile dehors sur la flotte de la Horde, son escorte se fit détruire promptement le laissant à la merci des sauvages à peau verte...

Le Naufragé, navire amiral de la Maison Mackson fonça dans la mêlée avec sa petite escorte, par un habile jeu de positionnement et maîtrise des gréements, le Naufragé envoya par le fond plusieurs navires de la Horde. Le Comte Farengus était sauf, la plupart des navires Orcs prirent la fuite mais pas très longtemps. Au loin de sombre silhouettes volaient dans le ciel sombre emplie de la fumée âcre qui s'échappait des épaves enflammées. Des dragons. La retraite fut sonnée pour une bonne partie de la flotte, l'autre partie n'eut pas cette chance. Elle sombra au fond de la Grande Mer, terrassée par un effroyable ennemi.





A la mort de son père, Allester pris le titre de Baron et se maria à la belle Océanie Auburn. Sa mère décédera d'une terrible maladie quelques mois plus tard.
Alors que le baron s'occupait principalement des directives pour la construction de navires, ainsi que de la protection du domaine, Océanie se chargeait quant à elle des bénédictions accordées aux marins de tous types, allant du simple pêcheur au garde maritime. La baronne bénissait également les embarcations ainsi que les membres du domaine décédés pour qu'ils puissent retourner à la mer. La méditation faisait également partie de sa personne en tant qu'Eaugure, écoutant la mer au bord des falaises surplombant l'océan.




Le malheur frappa la famille lorsqu'il fut de notoriété publique que Océanie Mackson ne pouvait mettre d'héritier au monde. Poussé par le désespoir, Allester chercha des solutions dans la prière des marées. Jusque-là , les marées ont toujours été bonnes envers sa famille, mais pas cette fois. Ses prières restèrent sans réponse, et Allester finit par accepter avec douleur qu'il serait le dernier membre de sa lignée, refusant de quitter sa femme par honneur, et surtout par amour.

La vie continua dans le domaine Mackson, il le fallait, car même si la noblesse en général appréciait la Maison Mackson, ce n'était pas le cas de tout le monde... Comme la Maison Hastarius qui avait des vues sur leurs terres et qui les jalousait à cause de leur savoir-faire quasi inégalable en matière de construction navale, les occultant par la même occasion de la scène politique et économique de la Vallée Chantorage.
Oui, il fallait être prudents.

Le soir de la fête du Voile d'Hiver, un bal fut organisé au sein même du manoir familial. Toute la haute noblesse fut invitée, la Maison Hastarius également.
Tout n'était que rires, musique et joie ce soir-là, les convives étant particulièrement enchantés de voir les efforts investis dans ce bal.
Buffet d'exception couvert de mets rares venus de toute l'île mais aussi du royaume de l'Est : Bière de qualité Naine, Pâtisserie raffinée de Hurlevent et d'autres mets tout aussi succulents les uns que les autres.
La tradition voulait que les cadeaux soient ouverts à minuit, et le baron et la baronne étaient très friands en matière de tradition !
Tous les cadeaux avaient été placés dans le grand salon, et aux douze coups de minuit les convives pourraient se ruer dans la salle et tout ce qu'ils pouvaient porter aurait été à eux, tout ça dans le noir total.
Alors que les convives excités se ruaient dans la salle aux cadeaux, Dame Océanie s'approcha de son époux pour lui offrir le plus beau cadeau qu'elle n'aurait jamais pu lui offrir : « Je suis enceinte. » Lui murmura-t-elle à l'oreille.
Une joie immense s'empara du baron qui serra et embrassa sa femme. La Maison Mackson allait enfin avoir une descendance et c'était un miracle ! De quoi rabattre le caquet à ces fripouilles d'Hastarius !








Le temps passa et Océanie mis au monde 2 beaux garçons. Tout allait dans le meilleur des mondes pour les Mackson, l'argent coulait à flot grâce à leur savoir-faire de construction naval, les récoltes de l'année étaient abondantes et ils avaient désormais des héritiers en bonne santé ! Que pouvait-il leur arriver ?
Mais le bonheur ne fut que de courte durée. Un soir funeste d'Automne, les petits seigneurs de la maison Mackson âgés de 7 ans disparurent sans laisser de trace. Une battue fut organisée mais il était trop tard. Au petit matin les enfants étaient retrouvés noyés au bord de la plage. La marée ayant certainement ramené leur corps sur la côte ?

Allester et Océanie étaient effondrés et un chapitre sombre de l'histoire de la famille commença. La Maison perdit de sa splendeur, les somptueux bals et banquets se faisaient de moins en moins fréquents et tout ceci eu un énorme impact psychologique sur les deux seigneurs. Existe-t-il pire chose au monde que de devoir enterrer ses propres enfants ?
Tard dans la nuit, il arrivait que le baron ou la baronne se recueillent sur la plage où le drame aurait eu lieu, observant les vagues dans la pénombre, avec pour seul éclairage une lune nacrée dévoilant des larmes perlant sur les visages des parents.

En cette même période, des rumeurs étranges couraient au sujet du Seigneur Chantorage, mais la Maison Mackson avait de plus gros problèmes sur les bras... La Horde avait débarqué non loin de leur domaine ! Pillant et massacrant tout sur leur passage, le domaine de la Maison Hastarius avait été ravagé et bientôt ce serait leur tour de tomber sous les coups de ces sauvages... Ils décidèrent de fuir le domaine avec toute leur maisonnée. Du moins ce qu'il en restait, beaucoup voulurent rentrer chez eux et rester avec leurs familles... Ce n'était pas grave, la trésorerie, les récoltes et du matériel furent embarqués et ils mirent voile vers le Sud.
A peine avoir quitté les côtes de la vallée Chantorage, le baron et la baronne regardaient des colonnes de fumée noire s'élever au loin.
C'était leur domaine, leur maison.


A bord du Naufragé, le reste de la Maison Mackson fit donc voile vers le Sud, ne sachant quoi chercher exactement... Fuyant inexorablement la guerre.
Le petit groupe de colons composé d'une cinquantaine d'âmes fini par être pris dans une épaisse brume. Les marins étaient aux aguets tandis que le reste des colons priaient
les marées pour qu'elle les épargne. Le baron et la baronne quant à eux commençaient à avoir des doutes quant à la dangerosité de ce projet... N’étaient-ils point en train de détruire à petit feu le reste de leur Maison avec cette entreprise ? N'auraient-ils point dû rester à Kul'Tiras et mourir l'épée à la main face à ces sauvages ?
Ils se dirent que ça n'aurait été que folie, la Maison aurait été trop faible par la suite pour survivre aux petites manigances politiques du reste de la noblesse... Oui, c'était une certitude finalement...
ILS avaient fait le bon choix.

"ATTENTION !" cria un marin perché dans le nid de pie. A ce moment précis le navire trembla et craqua, un choc survint renversant la totalité de l'équipage du Naufragé.
Était-ce un récif ? Une attaque d'une créature des profondeurs ? Le baron et sa femme se penchèrent à la proue du navire... "La terre".
L'ironie du sort voulu que le Naufragé fasse naufrage sur une côte composée de rochers coupants comme des rasoirs. La brume se dispersait à quelques endroits, laissant apparaître des arbres sinistres et immenses. Une forêt dense et étouffante. Mais le baron avait l’œil en matière de qualité de bois, c'était des chênes, puissants et robustes d'une couleur presque ébène.
Mais le moment était mal choisi pour s'intéresser à la flore de cette étrange terre. Les colons débarquèrent les provisions et le matériel et commencèrent à dresser un campement sur une plage voisine.
Très vite, tentes et feux de camp furent dressés et allumés pour éclairer les ombres de cet endroit singulier, tel des phares au milieu d'une nuit brumeuse.
Le baron envoya des équipes de marins explorer la mystérieuse forêt, peut-être trouveraient-t-ils un village, quelqu'un qui pourrait les renseigner sur l'endroit où ils s'étaient échoués.
Pendant ce temps-là, la baronne supervisait les constructions, la gestion des stocks et essayait de rassurer tant bien que mal les familles.







La première patrouille d'exploration revint au petit matin. "C'est une île mon seigneur, elle n'est pas spécialement grande, mais nous avons découvert une source d'eau potable, une rivière pour être plus exact qui découle d'une petite montagne. Il y a également de la faune visiblement, nous n'avons pas pu savoir de quel type de faune il en retournait, mais nous avons entendu beaucoup de bruits cette nuit." expliqua le chef de groupe.

Plus tard dans la matinée alors que le soleil perçait enfin les nuages et que la brume disparaissait un peu, la baronne appela son époux.
Elle était en train de scruter l'horizon à l'aide d'une longue-vue.
"Là, regarde ! Plein Est !".
Le baron pris la longue-vue et observa dans cette direction. C'était le continent, ils avaient visiblement dérivé pendant la nuit. Une cité portuaire se dessinait difficilement à l'horizon, peut-être Hurlevent ?
Une équipe fut envoyée vers cette cité en chaloupe pour demander de l'aide. La route serait probablement un peu longue mais rien ne peut entraver la détermination d'un Kultirassien !

Pendant ce temps, le reste des colons s'attelaient à ériger des barricades par sécurité et des torches furent installées en périphérie du campement afin d'éloigner les éventuels prédateurs.
De féroces rugissements provenaient du cœur de la sombre forêt, confortant les deux seigneurs dans l'idée qu'il ne fallait pas laisser les colons quitter le campement.
Un des colons affecté à la surveillance se mis à hurler. Tous se ruèrent vers lui comme un seul homme, craignant pour sa vie. Il était recroquevillé contre la barricade, tel un enfant. "J-j-j'ai vu quelque chose dans les bois ! C'était monstrueux ! A-avec des yeux jaunes !". Le Baron et la baronne, ainsi que la garde familiale, regardèrent par-dessus la barricade, prêts à vendre chèrement leur peau.
Rien. Pas une trace d'un quelconque monstre. Juste un lapin, un peu gros certes, mais cela n'avait rien d'un monstre ! Mais alors... Quel était ce rugissement ?

La chaloupe revint en début de soirée, chargée de provisions et d'équipement, ainsi que de quelques volontaires de la cité d'Hurlevent.
La nuit tombée les rugissements provenant de la forêt se faisaient de plus en plus fréquents. Les colons étaient terrorisés. La peur est quelque chose de terrible, et il était hors de question qu'une bestiole fasse fuir les dernières gens de la Maison Mackson !

Au petit matin le baron et la baronne entamèrent un discours enflammé pour donner du baume au cœur à ces pauvres âmes effrayées, et très vite, le courage et la fierté d'être ici à reconstruire une nouvelle vie s'empara d'eux.
"Rien ni personne ne chassera plus jamais la Maison Mackson de ses terres ! Et cette terre est nôtre ! Que la chasse commence !"














Île du couchant



L'île du couchant, situé au large de Hurlevent à environ cinquante miles des côtes du Royaume de l'Est. De jour, si vous vous postez sur la plage dans le même axe de vu que la ferme des Molsen, en regardant vers le Nord Est, vous apercevrez la petite île pas très large mais plutôt longue s'étendant encore vers l'Ouest. D'après la description faite des marins étrangers venant s'échouer sur les côtes de l'archipel, elle est difficile à distinguer même en s'approchant avec un navire, dû à l'épaisse brume qui retombe sur ses terres. Ce bout de terre si mystérieux au roche coupante et allure sombre où la tempête n'est jamais loin, amène avec elle une ambiance lourde, personnel au visage grave et une atmosphère pesante n'est pas sans rappelé les phobies des marins perdus ou la tension narrative de grands écrivains d'Azeroth. La nuit, les lumières du village éclairerons les bateaux dans les environs et du Royaume de l'Est l'on peut apercevoir de petits faisceaux de lumières briller loin dans l'océan. Une spacieuse lanterne est déposée le soir en haut du grand moulin qui se trouve au milieu du village dans l'intérêt d'éclairer les navires égaré sur l'océan.

En arrivant à quelques mètres de l'île, les formes du relief ce dessine beaucoup mieux à l'œil humain. Sur "l'île du Couchant", des bâtiments marron foncé et bleuté océan sur le toit dont l'un fait penser à une église. À gauche, une haute colline sombre sans que l'on ne puisse en voir le bout se démarque, tandis que sur l'autre plan derrière le village et son port, d'immense chêne presque noirs se détachent sur un ciel gris sombre, coupant tout espoir à quiconque souhaiterait entrevoir le centre de la forêt.






Le Manoir Mackson


Construit il y a de ça quelques mois le Manoir Mackson  se trouve à l'Ouest du village, alors que le port est à l'Est. La présente maison semble plutôt correcte en terme d'architecture puisqu'elle se constitue principalement d'un bois de chêne sombre que l'on peut trouver sur l'île. Le toit comme le reste des bâtiments arbore des ardoises bleuté verdâtre dégageant une couleur assez terne. Manoir lugubre de deux étages, entouré d'un haut muret, d'une grille en mauvais état et de nombreux arbres touffus, l’Éclipse n'attire pas les regards mais nourri quelques rumeurs parmi les habitants. La demeure appartient à Allester Mackson et son épouse Océanie Mackson, Baron et Barone de la maison Mackson. Les fenêtres sont closes ou opaque de crasse, la façade est noire comme le charbon et les poutres qui soutiennent l'entrée semblent vermoulues. Il est rare d'y voir de la lumière et surtout des invités.

A l'intérieur, tout est sombre et surchargé, comme si le manoir était à l'abandon depuis des années et que la poussière s'était faite maîtresse des lieux. Tapis, sculptures, armures de décorations et lustres sont couverts de toiles d'araignées. Une seule pièce semble vivante : le salon de l'entrée dont l'imposante cheminée est apparemment encore utilisée. Des fauteuils pourpres y sont installés autour d'une table basse placée au centre d'un tapis rougeâtre qui s'étend longuement sur le plancher.







Le Quai


Le quai est levé ordinairement revêtue de bois de chêne sur pilotis, aménageant un bassin sur le côté droit pour l'arriver de n'importe quel bateau et destinée à retenir les berges ou à faciliter l'accostage des navires pour leur déchargement. Sur ce quai, on trouve des engins de levage, comme des grues en bois ou des portiques de manutention, ainsi qu'une petite construction, un entrepôt servant à l'entreposage des marchandises débarquées de navires.

Toutefois, la brume envahit le village et confère une atmosphère lugubre aux lieux. Le spectateur est plongé dans cette ambiance tout au long de son passage. Ce paysage associé au départ constant des bateaux donnent l'impression d'une ville abandonnée à elle-même, une ville de passage où les gens vivent plus par nécessité que par envie. Au détour de l'unique quai différents personnages, comme des lamaneurs, des portefaix et des pêcheurs. Si les lampions du quai ne vous suffise pas, vous pouvez toujours demander à l'auberge des cierges qu'ils vous donneront sans problème.






L'Entrepôt


Situé en pleine direction du Sud dans le village, l'entrepôt est un endroit de logistique destiné aux citoyens et travailleurs du lieu. L'on y retrouve toutes les marchandises produite ou introduite sur l'île telle que le poisson, bois de qualité, peaux, sel, herbes médicinal, métaux. Au milieu, un grand feu laissant échappé la fumer par une ouverture au toit servant à la préparation du souper pour tout le monde dans village.

Au-delà d'être un simple abris pour les marchandises c'est aussi un temps de repos pour les habitants, un temps d'échange et de partage. Dans un coin de la pièce, un lit fut aménagé pour les travailleurs souhaitant se reposer quelques instants avant de reprendre le travail. De l'eau potable et de la nourriture sont mis à leur disposition pour leur redonner des forces pour leurs futurs travaux.






L'Auberge du Naufragé et l’Écurie


Couplé à une petite exploitation agricole "l'Auberge du Naufragé" fournit un lit aux habitants, voyageurs et une écurie pour les chevaux. Les repas sont préparés avec des produits maison et du fourrage, mais surtout, on y trouve de quoi boire et se distraire. Habituellement l'auberge sert de point de rencontre entre les habitants après une journée de travail autour d'une table ou près du feu de la grande cheminée. Milieu d'échange culturelle il est aussi dédié aux voyageurs arrivant sur l'île, qu'ils soient commerçant, artisans, aventuriers ou encore simple voyageur.

"Le Naufragé" offre un cadre champêtre et décalé avec l'allure d'un bâtiment de ferme. Elle est dotée de plusieurs constructions annexes aux réminiscences agricoles: écurie, étable, remise à charrette, cave et d'une basse court. Les chevaux sont installés par un système de stalle, ils sont attachés tête à une rambarde en bois et sont séparés des autres par une cloison du même bois. Leur liberté de mouvement est limitée. Devant chaque cheval sont placés un râtelier à foin et une mangeoire.








Organigramme de la Maison Mackson



Coseigneurie Mackson
La Coseigneurie Mackson représenter par le Baron Allister Mackson et son épouse Océanie Mackson forment la plus haute autorité de l'île dans toutes les affaires la concernant, quelles soient publiques ou privées.


Chambellan
Il a la charge de la supervision et de la coordination des activités liées à la gestion de la propriété ainsi que la gestion du personnel relatif aux travaux domestiques, d’entretien, de cuisine et de services. Il orchestre la mise en place et la supervision des manifestations sociales ou familiales organisées par les hôtes. Hommes de confiance et bras droit de la famille, il est en relation directe avec eux. Il anticipe leurs besoins et répond à leurs attentes tout en faisant preuve d’une totale discrétion et de confidentialité à leur égard.



Capitaine de la Garde
Il est la plus haute autorité militaire de l'île, il est responsable des soldats de la garde. Il donne des ordres aux soldats et aux recrues, et mène des patrouilles à l'extérieur du village. Le Capitaine rend des comptes régulièrement sur ces activités et celle de ces hommes à la Coseigneurie Mackson.



Eaugure
Il est tout à la fois un prêtre, et un conseiller. Il a pour tâche de veiller à la santé des hommes en guérissants leurs maux et c'est un guide pour les marins. Il s'assure que la pêche soit fructueuse et guide les navires sur les mers pour qu'ils arrivent en sécurité et à bon port. C'est également un prêtre qui répand le Culte des Marées, et veille au bien être spirituel des siens.



Garde
Le garde veille au maintien de l'ordre dans le village contre toute menace extérieure ou intérieure. Il est conscient de son rang et n'en tire pas avantage par rapport aux autres citoyens, au contraire il fait preuve d'une droiture et d'un respect irréprochable auprès d'eux.



Habitant
Les habitants représente la classe la plus basse de l'île, mais aussi la plus importante. On regroupe parmi eux des artisans, commerçants et paysans qui consacre chaque instant de leur temps à la colonisation de l'île du couchant. De nouveaux villageois s'installent sur l'île, contribuant au développement économique et social du village.


NOTE HRP:


La Maison Mackson recrute Artisans, Garde et citoyens! (RP Kul'Tirassien)


Dernière édition par Baronne Océanie Mackson le Lun 10 Déc 2018, 01:57, édité 11 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alliance] Maison Mackson

Message  Baron Allester Mackson le Sam 01 Déc 2018, 14:28

Note HRP.

Lîle du couchant est représentée IG par le village de Surwich dans les Terres foudroyées. L'île comprend Surwich et toute la forêt impure qui se trouve derrière.

Nous débutons le recrutement à partir de maintenant, mais la guilde sera officiellement lancée début Janvier.

Sauf cas exceptionnel, les races et classes ci-dessous seront les seules à être accepter :

- Humains, Humains de Kul'Tiras, Worgen, Nains, Gnomes, Hauts-Elfes.
- Guerrier, Paladin, Prêtre, Chasseur, Voleur, Mage.

Lien du Forum : http://maisonmackson.forumactif.com/

Lien du Discord : https://discord.gg/F2rd8H

Je vous laisses également nos pseudos IG si vous voulez discuter lorsque nous sommes co : Hariston, Océanie.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alliance] Maison Mackson

Message  Baronne Océanie Mackson Aujourd'hui à 14:55



Note HRP avant la période de Noël

La Maison Mackson grandit très vite une campagne politique et la campagne découverte de l'île du Couchant va très bientôt commencer. Nous sommes ravi de voir que le projet intéresse beaucoup de monde que ce soit pour le rejoindre ou bien pour se lier à lui. Le recrutement est plus qu'ouvert pour les habitants, artisans, milicien mais il commence à se refermer pour la garde de la famille Mackson. Ci-dessous je vous propose les nouveautés que nous essayons de mettre en place par un système de questions/réponses rapide sur internet. De plus vous trouverez également un énorme dossier sur les Eaugures fait par notre "Frère Isaac" sur notre forum. Si cela intéresse certains d'entre vous d'en devenir un ou bien simplement vous renseignez sur eux. Nous ouvrons exceptionnellement la porte à une classe qui est un Druide Parlépine pour une question de diversité de notre RP et de nos futurs actions. Je vous laisse découvrir tous cela et vous souhaite une Bonne Année 2019!

Questionnaire de recrutement de la Garde des Mackson:
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSc3ZkaEKibw0LF3-e0odE4KjHcsfL9i-4Hzm6OFWK3KsceBYQ/viewform?usp=sf_link

Questionnaire de recrutement des habitants/artisans/miliciens:
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSf4EZ4JeTovufDQwhUUSieVo45pIn-qfplaAO_xhuXWbVxUKQ/viewform?usp=sf_link

Découvrir, devenir ou en apprendre sur les Eaugures. Le Frère Isaac vous dévoile "Le Culte des Marées":
http://maisonmackson.forumactif.com/f10-le-culte-des-marees


Le Parlépine:
Nos Eaugures sont les guides des mers, le Parlépine sera notre guide pour la forêt. Dans les deux cas ils luttent plus ou moins contre une magie noire. Le Parlépine est un druide sauf qu'en plus de la version classique il tire son pouvoir de la nature et de la mort. La Maison Mackson est reconnu pour la construction navale ce qui demande un nombre de planche de bois assez conséquent. C'est pour cela que nous ne voulons pas passer pour des colonisateurs détruisant tout sur leur passage, donc la présence d'un Parlépine serait bonne,  afin de nous apporter des conseils pour replanter les arbres et garder une écologie stable sur l'île du Couchant. Bien que le Parlépine sera surement un peu en marge, ne serait-ce que pour survivre sur l'île si jamais il y a de la sorcellerie ou je ne sais quelle magie noire sur l'île qui touche la forêt, le Parlépine aura une place forte. Il peut également faire pousser les cultures plus rapidement, un peu comme un druide des moissons. C'est un peu aussi le rôle de l'Eaugure de faire tomber la pluie pour les récoltes mais les deux peuvent travailler ensemble.

Les histoires et rumeurs publiques de l'île du Couchant:
http://maisonmackson.forumactif.com/f5-rumeur-histoire-de-l-ile

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alliance] Maison Mackson

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum