anipassion.com

[Horde] Cénacle des Braises

Aller en bas

[Horde] Cénacle des Braises

Message  Dane'thar Pureblood le Mer 26 Sep 2018, 19:54

Cénacle des Braises
Le crépuscule du Soleil Éternel

"Aucun des miens n'a oublié sa véritable allégeance, aucun n'a oublié les promesses du maître.":

Nerim,
Les temps sont propices mon vieil ami.

Dans le secret j'ai réuni de vieilles allégeances et ressuscité de belles promesses. Quel'thalas peu à peu est voué à s'éteindre, mais à l'orée du crépuscule à nouveau vois-je le zénith poindre. J'espère qu'en nos domaines tu te portes bien, que tes disciples sont en sécurité et que les restes brisés de nos familles sont à l'abri autant de la vilaine Alliance que de la Horde perfide. Pour ma part, ici aux confins de la Ténèbre de l'Au-delà, ma Grande Exode poursuit son bout de chemin. La Régence est courroucée et ses limiers du Reliquaire veillent au grain, mais nos petites expériences se poursuivent et les experts de la confrérie brûlent de la redécouverte de notre héritage bafoué par nos ennemis.
Comme je l'espérais nos liens avec le Puits de Soleil très sacré demeurent vigoureux, mais pour combien de temps ? Nos chevaliers et clercs repoussent avec succès les prédations du Vide et des démons. Tout du moins, chaque nuit, l'appel du chaos se fait de plus en plus ardent, mais je garde bon espoir de retrouver la trace prochaine des cristaux disséminés aux quatre coins de l'Outreterre par notre Prince.

Alors nous marchons dans les tempêtes d'ossements de la Péninsule et nous bravons les hivers nucléaires de Raz-de-néant. Notre exode est loin d'être achevée, je dois encore retrouver des pèlerins Illidaris dans les fanges qui cernent le Temple Noir et nos vieilles connaissances des Clairvoyants nous ont fait chasser des faubourgs de Shattrath. Damnés soient-ils, mais louons le Soleil Éternel. A Terrokar j'ai rencontré l'un de tes lieutenants et sa tribu, des Mâche-les-os dégénérés aux gueules immenses qui dans de vieilles grottes rendent encore des hommages d'or et de sang au Maître. Leur dégénérescence en serait presque touchante, semblable à la nôtre, totalement coupés des bienfaits du sang de démon, de vulgaires chiens fous sans maîtres à la recherche de quelque dresseur à servir. Les agents du Reliquaire désapprouvent mes alliances nouvelles et passées, mais nous nous en fichons bien. Ces créatures sont une aubaine et me donnent toutes sortes d'idées. Bientôt, j’enverrai en marge de notre expédition des agents de confiance retrouver des clans nagas abandonnés dans ce qu'il doit rester du Marécage. Qui sait, peut-être que la promesse du retour de l'Age d'Or les entraînera à notre cause ?

Je n'ai rien oublié et je t'en remercie. Les parchemins que tu m'as confiés lors de notre dernière rencontre m'ont été forts utiles. Grâce à leur magie, j'ai pu communier entre les espaces et les plans avec les confrères Illidaris au service de Kayn. Sans surprise, ce dernier s'est vivement réjoui que l'héritage de notre Maître perdure en dehors des sphères des chasseurs de démons et entend nous envoyer quelques dignitaires de son propre ordo pour définir de collaborations et d'alliances de circonstances. Je compte sur mes propres fidèles pour les convaincre de nous laisser redécouvrir les secrets des chasseurs de démons et de les employer à nous reforger une destinée en Outreterre.

En toute honnêteté, je demeure mitigé, mon frère. Des opportunités se dévoilent peut-être mais les prétoriens de la Régence me font pression. Les savants du Reliquaire peu à peu me discréditent. Peut-être me faudra-t'il m'en débarrasser et m'effacer de l’échiquier politique thalassien pour un temps. Quoi qu'il en soit, nous sommes à présent allés beaucoup trop loin pour faire machine arrière. L'erreur fatale serait de ne pas explorer les ténèbres plus en profondeur.


Anu belore dela'na mon frère, notre heure viendra à nouveau.
Ton compagnon et ami, Dane'thar.

La dernière Confrérie

"Et vous pensez que je vais rester à regarder mon peuple agoniser sans rien faire ?!":

Secret des prémices de son concept jusqu'à son plus clair aboutissement, le Cénacle des Braises doit son nom et toute sa symbolique au voeu d'un retour à un âge d'or du temps de l'Outreterre qui pour ses protagonistes fut gâché par la Régence, raviver les charbons du passé par le souffle du patriotisme. Profondément marqués par les ravages de la Troisième Guerre, l'abandon de l'Alliance et la trahison du prince Sunstrider, ses membres fondateurs avant tout composés de dignitaires radicaux et patriotes du haut-royaume ont perdu tout espoir en un avenir pur et serein pour la race des elfes de sang en Azeroth. Déçus par la Régence et ses décisions quant à l'advenir de Quel'thalas, ces penseurs militants ont décidé de mettre leurs ressources respectives en commun pour relancer un vaste projet d'exode en Outreterre comme Kael'thas avant eux, et de reprendre le flambeau là où il fut laissé par ce dernier avant la destruction du Temple Noir et la corruption de leur dirigeant déchu.

Proposée à la Régence comme l'occasion de fonder de nouvelles colonies en Outreterre tant pour étendre l'influence du haut-royaume que ses perspectives, le Cénacle des Braises s'est décidé à s'allier au Reliquaire dans sa quête en lui proposant d'établir l'un de ses principaux quartiers-généraux en l'une de ces mêmes colonies pour ainsi lui permettre d'entamer des recherches toujours plus poussées sur ce monde résolument hostile et difficile d'accès. Mais alors que les gardes-fous de la Régence se font loin et que les communications avec Azeroth s’effritent, les disciples du Cénacle perdent peu à peu foi en la lumière du Soleil Éternel, en ses icônes, et repeignent leurs armures aux couleurs éclatantes des bannières Illidari tandis que dans le secret certains recommencent à vouer un culte à la figure du seigneur Illidan. Encore dévoués à celui qui par le passé les avais sauvés de la damnation, les représentants de la confrérie se sont liés à nouveau à d'anciens amis, aux bouchers sanguinaires de la péninsule et aux sorcières du Marécage de Zangdar. L'exode est longue, difficile, les elfes ici n'ont plus beaucoup d'alliés et leurs anciennes addictions aux magies démoniaques refont surface. Tous ne serons pas là pour voir la folle promesse d'un renouveau pour l'héritage tant des Solfurie repentis que des Illidaris en exil.

Au terme de cette expédition, son patriarche et instigateur Dane'thar Pureblood nourrit le projet de fonder une place forte inviolable, un havre pour les dissidents à sa civilisation qui croient encore en la parole du Prince Pardonné. Peut-être parviendront-ils à aboutir aux ambitions mythiques de Kael'thas, alors entourés de chasseurs de démons, de gangr'orcs et de nagas comme au temps jadis. Peut-être que les complots du Reliquaire parviendront à déjouer les leurs. Peut-être qu'aspirés par le néant, toutes et tous perdront la raisons et se seront condamnés eux-mêmes à errer à jamais dans les limbes de l'Outreterre pour l'éternité.

Le Cénacle des Braises quoi qu'il en coûte traduit le monde qui l'entoure au travers du prisme du pragmatisme et de la nostalgie. À ses yeux, la Régence précipite Quel'thalas à sa ruine en continuant de soutenir la Horde alors que déjà Lordaeron est tombé. Liadrin s'est résolue à dissoudre leur grand héritage pour un retour à des valeurs archaïques et déconnectées tant de la culture de la seule race elfique digne que de ses besoins. Depuis le génocide orchestré de Lune-d'Argent, plus rien de bon n'attend le peuple des elfes de sang sur Azeroth, et leur dernier espoir se trouve là-haut, dans les pâles étoiles.

Projets & Enjeux


"N'en voulez pas à ces elfes, centurion. La trahison relève du culturel chez eux.":

Le Cénacle des Braises en tant que guilde est le résultat d'une fascination ainsi que d'un amour profond pour les factions des elfes de sang et des Illidaris par ses joueurs. Souhaitant vivre de nouvelles aventures pour leurs personnages au travers du prisme des thématiques de Burning Crusade, nous ne comptons pas simplement nous déguiser en Illidaris et reprendre au mot près les intrigues de la faction susnommée. Plutôt que de chercher un retour à un temps révolu, nous allons en reprendre les codes et chercher à les pousser, toujours en accord avec les enjeux propres au monde de Warcraft de notre temps. Alors que les chasseurs de démons n'ont plus beaucoup de raisons d'exister, que l'Alliance frappe aux portes de Quel'thalas, que les chevaliers de sang abandonnés par la Lumière en reviennent aux fondamentaux du paladinat, que Sylvanas menace encore et toujours l'intégrité de la Horde, les membres du Cénacle des Braises ont fait le vœu de laisser derrière eux les promesses fantoches de Lor'themar pour de leurs mains reprendre leur destinée et la poursuivre d'après les projets du Prince Pardonné avant sa trahison au Plateau du Puits de Soleil.

En un premier temps, le Cénacle des Braises s'est simplement présenté comme un salon de réflexion composé de magistères versés dans le démonisme, de chevaliers de sang malades du retour du culte de la Lumière et autres libres penseurs. Leur assemblée n'avait à l'origine pour but que de proposer des cercles de philosophies qui s’immisceraient dans la vie politique de Quel'thalas, faisant barrage aux reformes dégénérées de la Régence tout en promouvant décrets et autres actions politiques conservatrices. Désertion de la Horde et fermeture totale des frontières du Royaume, interdiction de pèlerinage au Puits de Soleil pour les hauts-elfes, érection de tous les diplomates de l'Alliance de leurs territoires...
Bien que le projet d'exode en Outreterre eut été proposé par le passé par d'anciens Solfurie et Illidaris réintégrés dans la société thalassienne, il aura fallu attendre la reprise partielle de Lordaeron par l'Alliance pour précipiter cette ancienne ambition et la soumettre à la Régence. Cherchant à arrondir les angles, la délégation du Cénacle décrit le projet comme une expédition d'érudits avec pour intention de redécouvrir des trésors perdus jadis en Outrerre et la fondation d'une toute nouvelle colonie qui permettrait d'étendre tant l'influence du royaume que d'assurer un peu plus sa prospérité au-delà des Royaumes de l'Est en ces âges incertains. A cette idée se greffe une collaboration fortuite avec les archéologues révérés du Reliquaire, toujours à la recherche de nouvelles pistes pour leurs explorations antiques, qui se sont vus proposés l'installation d'un quartier-général solide au sein de la colonie à en devenir.

Validé par le conseil de Quel'thalas tant par la soif de richesses que la perspective d'envoyer dans le néant toute une tripotée de frondeurs politiques agaçants, le Cénacle des Braises s'en ira alors battre l'Outreterre pour réclamer son héritage et trouver un carré prospère dans l’abîme pour y construire les fondations d'une nouvelle société. Composée à l'origine d'une poignée de penseurs radicaux, la confrérie ira de ruines en ruines, de tombeaux en tombeaux pour grossir ses rangs, ralliant dans un premier temps les elfes de sang livrés à eux même depuis la chute du Temple Noir jusqu'à cultiver des alliances crépusculaires avec des sorcières nagas sans maîtresse et des gangr'orcs sans le moindre seigneur de guerre. Peu à peu la radiance de la bannière de Quel'thalas s'effacera au profit d'un culte de la personnalité placé en Illidan leur véritable seigneur, et pour une période incertaine du moins les contacts avec la Régence lointaine seront rompus, livrant alors les anciens fanatiques des mana-forges à eux même.

Enfin, pour peu que le Cénacle des Braises tienne toutes ses promesses et que son havre de paix voie le jour, ses dignitaires entendent bien revenir sur le devant de la scène de Quel'thalas les mains chargées d'or pour à nouveau entrer de plein pied dans sa vie politique. Bien que dégoûtés d'Azeroth et de leur propre gouvernement, les disciples du Cénacle nourrissent toujours un amour véritable pour leur patrie et son peuple. Pour eux, la nouvelle exode n'était qu'un prélude à la reprise des ambitions du Prince Pardonné et une fois toutes les cartes en leur possession, ils entendent inonder les Sin'dorei de leur sagesse, user de leur forteresse en Outreterre comme base de commandement et interférer dans leurs complots du Haut-Royaume.

À qui nous destinons-nous


"Pardonnez-les comme nous avons pardonnés Kael'thas. Nous ne nous sommes que trop déchirés.":

Le Cénacle des Braises est un projet avant tout porté par des amoureux de la race des elfes de sang à la manière dont elle était dépeinte dans Warcraft 3 ainsi que dans Burning Crusade. Pour nous, son lore le plus récent -bien que tout ne soit pas à jeter- la dénature peu à peu jusqu'à la reléguer au rang de race elfique générique d'univers de fantasy. Nous aimons les thématiques de race jadis nobles mais aujourd'hui décadente, usant de démons comme serviteurs, consommant toutes sortes de drogues magiques et répugnant la vertu de la Lumière.
En plus de notre passion pour les elfes de sang, nous ne nous lassons pas de redécouvrir l'Outreterre sous toutes ses coutures, un véritable terrain de jeu suspendu dans le temps dont les scénarios achevés par Blizzard nous laisseront tout le loisir de postuler toutes sortes d'intrigues et de sessions de jeu de rôle.

Bien que le Cénacle des Braises reste une guilde ouverte à tout joueur elfe de sang, il nous semble primordial de chercher à recruter des personnes tout aussi convaincues par le lore initial de la race, de l'Outreterre et de la faction Illidari que nous. Nous souhaitons mettre le Cénacle des Braises au service de ses membres, leur permettre de pousser un roleplay elfe de sang singulier loin de Quel'thalas.
Les personnages qui composent le Cercle des Braises sont avant tout nostalgiques et poussés par le désespoir, des conservateurs farouches pris en étau par une époque de dissolution. Rares sont les pacifistes, les conciliateurs et ceux qui fraternisent avec les races de la Horde dans leurs rangs. Tout du moins les profils demeurent extrêmement variés tant dans les concepts que les visions des personnages. Certains souhaitent se séparer de Quel'thalas, d'autres aspirent à rejoindre l'Alliance, mais tous sont hostiles à la Régence et à son refus de rendre la couronne à un héritier éclairé.

La confrérie en elle-même ne s'interdit que peu de choses en matière de recrues potentielles. Du chevalier de sang renégat à l'érudit du néant en passant par le chasseur de démons à la recherche d'un nouveau destin, nous sommes à l'écoute du moindre profil susceptible de convenir à nos thèmes.

Le Cénacle des Braises n'a pas pour but final d'être une guilde à rerolls tout comme nous ne souhaitons pas imposer de rythme de jeu à nos membres. Des concessions sont à faire tant du côté des officiers que des membres. La guilde s'impose un rythme d'un event par semaine propre à sa trame principale ainsi que plusieurs mineurs si faire se peut découlant des intrigues de nos membres ou plus simplement pour se divertir. Nous ne vous demandons pas d'êtres connectés tous les jours, mais un minimum de présence tant en RP que en HRP pour la bonne ambiance globale est demandée. Nous ne sommes pas là pour enchainer les events scriptés, nous voulons avant tout former un noyau dur de joueurs qui se retrouveront en dehors des créneaux dédiés à la trame pour roleplay entre eux, développer leurs personnages, se lancer dans leurs propres aventures.

Pour postuler ou plus simplement obtenir plus de renseignements, n'hésitez pas à passer directement par les messages privés de ce forum, à whisper le personnage Danethar, ou à passer par discord via le contact Hardcore Pete#8936. Pour l'heure le Cénacle des Braises n'a pas jugé utile de se créer un forum dédié.

"Ce n'est qu'après la destruction du Puits de soleil que nous réalisâmes à quel point nous en étions devenus dépendants, à quel point nous avions besoin de magie ! Au lendemain de ce désastre, je baptisai notre peuple "Sin'dorei", les elfes de sang. Mes frères se tournèrent alors vers moi, espérant que je puisse leur apporter quelque réconfort. Je promis de trouver un remède à notre malaise. Contre toute attente, c'est auprès du démon Illidan que nous devions trouver notre salut. Par sa promesse de nouvelles sources d'énergie arcanique, il me convainquit de le rejoindre en Outreterre. Avant de partir, je fis le serment de revenir pour mener mon peuple vers la gloire !" -Kael'thas Sunstrider, dernier prince de Quel'thalas
Dane'thar Pureblood
Dane'thar Pureblood


Feuille de personnage
Guilde: Cénacle des Braises

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Cénacle des Braises

Message  Varaz Mont-Rubis le Sam 29 Sep 2018, 15:25

Un pouce d'or pour encourager ce beau projet ! Wink

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Cénacle des Braises

Message  Dane'thar Pureblood le Lun 01 Oct 2018, 16:28

Suite à l'annonce de notre migration sur le serveur anglophone Argent Dawn, plusieurs joueurs se sont manifestés en privé pour formuler tant le souhait se nous rejoindre sur KT que leur envie que nous y demeurions. Après discussions en interne, nous décidons finalement de rester sur le serveur Kirin Tor.

La vie est pleine de surprises.
Dane'thar Pureblood
Dane'thar Pureblood


Feuille de personnage
Guilde: Cénacle des Braises

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Cénacle des Braises

Message  Saaren le Lun 01 Oct 2018, 17:22

Incroyable.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Cénacle des Braises

Message  Dane'thar Pureblood le Mer 12 Déc 2018, 19:40

Partager le fardeau


Il serait bien naïf de penser le Patriarche désigné du Cénacle des Braises comme en étant son leader suprême. Bien plus présent pour donner la marche à suivre que pour en régir les intérêts, la structure véritable de l'association de dignitaires repose sur un schéma thalassien classique de pouvoir partagé entre trois ordos spécialisés respectivement rattachés aux maisons mères de Quel'thalas que sont les chevaliers de sang, les pérégrins et les magistères.

Dans les faits, ces factions internes sont des ramifications des grandes institutions de Quel'thalas, des organes singuliers que ce soit de par leur ligne politique ou leur conception de la société sin'dorei. Sans pour autant avoir de chefs attitrés, ces factions s'auto-régulent par leurs propres moyens et s'accordent de sorte à faire front commun les unes face aux autres. Si toutes gardent à l'esprit la ligne directrice du Cénacle ainsi que son but premier, elles n'en demeurent pas moins des factions politiques avec chacune leurs inspirations internes et externes à leur sphère. Régulièrement mises en concurrences, elles ne se font que peu confiance les unes les autres et il appartient au maître du Cénacle de restaurer l'harmonie quand la discorde freine les ambitions du bien commun.

Les relations qu'entretiennent les factions avec leurs maisons mères sont effacées. Exilées dans les confins de l'Outreterre, il est assez difficile pour les dépositaires de l'autorité des ordos de veiller à ce que leurs poulains n’entachent pas leurs nobles réputations. Au demeurant, la Cabale, le Sanctuaire et la Harde partaient d'office sur de mauvaises bases de par leurs prises de positions radicalement dissidentes avec les doctrines propres à chacune de leur caste. En Outreterre, elles n'hésitent pas à parler au nom de Quel'thalas et ce malgré des conflits répétés avec les institutions d'arrière-garde thalassiennes encore sur place.

Chacune des trois factions dispose de sa ligne directrice propre bien que cette dernière soit définie d'après les aspirations de ses membres les plus influents. Si la Cabale cherche à perfectionner sa connaissance des magies noires c'est bien parce que ses dignitaires les plus écoutés sont des démonistes chevronnés. Si La Harde se dépouille des intérêts druidiques des pérégrins pour en embrasser les atouts les plus sinistres, c'est certainement du fait que son instigateur direct est un ancien spadassin du Temple Noir. De la sorte rien n'est figé et par la suite de nouvelles figures émergentes pourraient redéfinir les ordos. Il n'appartiendrait alors qu'aux champions à en devenir de croquer à pleines dents dans le jeu politique complexe du Cénacle des Braises afin d'en redéfinir les règles.

Le Sanctuaire
Maîtres de la Lumière


"Celui qui ne connait pas son histoire est condamné à la répéter.":

Le traumatisme de la troisième guerre est encore un souvenir ardent pour les adeptes du Sanctuaire qui, à l'inverse du vœu de retour aux vertus initié par Dame Liadrin, continuent de rejeter les enseignements de la Lumière pour la plier à leur volonté.

Se désignant eux mêmes comme "puritains", les chevaliers de sang et autres clercs du Sanctuaires sont restés proches de la doctrine de la première fondation de leur ordre. Alors que la majorité des leurs s'est à nouveau rapprochée du culte de la Lumière à la façon des autres races des royaumes de l'est, ces derniers ne voient en elle qu'un aspect pratique et guerrier dont la philosophie bienveillante n'est que superflue. Ils la distordent, la martèlent sur l'enclume et la refondent pour en faire une arme parfaite au service de leurs propres desseins. Favorisant l'agression à la défense, il est de notoriété publique que si leurs séides ne sont pas les meilleurs soigneurs de Quel'thalas, ils s'en font les troupes de choc les plus compétentes.

Leurs principaux protagonistes ont été recrutés dans les rangs des anciens officiers solfurie graciés par la régence à la purification du Puits de Soleil. De ce fait, le Cénacle des Braises peut aujourd'hui encore compter sur leurs réseaux d'alliances respectifs et n'hésitent pas à puiser dans leurs contacts pour retrouver d'anciens amis au travers de l'Outreterre. Il est assez peu surprenant de voir que le Sanctuaire s'est imposé comme délégation diplomatique principale auprès des anciennes factions illidaris, de vieilles connaissances que les nostalgiques de la grande exode se réjouissent de retrouver et d’adjoindre à leur noble pèlerinage vers des lendemains radieux pour les enfants de Quel'thalas.
Si leur conception pragmatique de la mission des chevaliers de sang et leur dévotion passée à la mission du prince Kael'thas est un véritable atout en Outreterre, la maison mère de Quel'thalas, quant à elle désapprouve fortement ces outsiders politiques et se garde bien de leur apporter le moindre soutien. Le Sanctuaire ne doit sa prospérité relative au sein du grand jeu thalassien qu'à l'influence passée de ses membres qui jusqu'à présent a empêché la nouvelle fondation des chevaliers de sang de les éjecter de l'institution du hall de sang. De l’aveu même de la matriarche Liadrin, plus ces brutes se tiennent loin du renouveau des sin'dorei en Azeroth, et mieux ce sera pour tous et toutes.

Quand la diplomatie ne suffit plus et qu'il convient de tirer le glaive, le Sanctuaire se constitue en petites troupes de choc de paladins et de prêtres envoyés percuter les points faibles de l'ennemi. Les clercs dispensent leurs bénédictions tant pour soigner amis qu'occire leurs ennemis. Les chevaliers eux plongent dans la mêlée glaive au poing, se renforçant en convoquant la grâce du Puits tout en dispensant la mort à la force de l'acier.
Si pour l'heure le secret est bien gardé, la Cabale laisse entendre qu'au travers de la Ténèbre de l'au-delà leur lien avec le Puits de Soleil pourrait s'effriter. Le Sanctuaire craint légitimement de ne plus pouvoir ponctionner la Lumière au sein du Puits et cherche déjà activement de nouvelles sources sanctifiées à siphonner pour forcer la Lumière sacrée à rester à leurs côtés qu'Elle le veuille ou non.


Paladin : Force de frappe principale du Sanctuaire, les chevaliers de sang sont prisés par les maîtres du Cénacle des Braises. Ces champions occupent les places de diplomates, d'officiers et de troupes de choc de l'ordre.
Prêtre : Les auxiliaires du Sanctuaire sont le plus souvent prêtés aux autres factions afin d'officier en tant que soigneurs et soutiens salvateurs. S'ils ne sont pas les plus prisés pour ces fonctions, les prêtres du Cénacle peuvent sans souci se dédier aux missions de diplomatie et de chefs de leur communauté.
Guerrier : Les soldats de rang, les bandits repentis et autres anciens mercenaires ont été incapables de se liguer en ordo stricte. Plébiscités par le Patriarche pour assister les chevaliers de sang au combat, les guerriers du Cénacle des Braises sont constitués en troupes de voltigeurs pour le compte du Sanctuaire.

La Cabale
Artisans de l'occulte


"Ce n'est pas en ignorant les diables que vous les ferez disparaîtres.":

L'étude du chaos et de ses mystères peut revêtir bien des aspects, des cercles occultes païens de Draenor aux assemblées démonologues sophistiquées d'Argus. Constamment sur le fil de la damnation, la Cabale, elle, a décidé d'adopter une approche à mi-chemin, ne s'interdisant aucune pratique tout en conservant une approche scientifique à la déontologie discutable. Alors que certains magistères répugnent au plus haut point la recherche des connaissances démoniaques, la Cabale quant à elle s'est constituée en faction politique prônant la maîtrise des éléments du Néant Distordu pour le bien commun. Que cela leur plaise ou non, ces sorciers de peu de foi empreintent sous bon nombre d'aspects les codes des sectes démonistes d'Azeroth.

Les origines des membres de la Cabale sont divers et mystérieux. Magistères en disgrâces, sorciers opportunistes, cultistes sans dieu... Derrière la noblesse du peuple elfique et ses grandes façons les adeptes de la Cabale dissimulent une entreprise diabolique qui a vu en l'écroulement de la commanderie de la Légion Ardente une bonne occasion de s'en aller scruter le Néant au plus près et de s'en accaparer la puissance. Bien que tous leurs membres ne soient pas fatalement des démonistes, ces derniers restent les plus nombreux de leur petit ordo et cherchent à entraîner leurs confrères les plus prudes dans leur folie. Ils collectent, étudient, mais plus que tout cherchent la puissance au travers du voile des dimensions.

Il est ainsi difficile de les résumer en une doctrine unie. Certains cabalistes pensent en toute bonne foi que le Néant reste une menace et que le meilleur moyen de s'en prévenir reste de le dominer. D'autres ne sont qu'à la recherche de puissances accessibles et se sont sans surprise tournés vers la magie entropique des démons. De ces ambitions variées résulte l'ordre le plus secret du Cénacle des Braises. Il communique bien peu avec les autres factions bien que ses adeptes rivalisent de connaissances incroyables tout en refusant de les partager même entre eux. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, leurs jeux politiques sont assez paisibles, chaque cercle de la Cabale préférant se préoccuper de ses propres investigations plutôt que d'aller mettre le nez dans celles des autres.

Si le Sanctuaire assure la diplomatie avec les mortels de l'Outreterre, la Cabale, elle, a été chargée de scruter le Néant pour retrouver les anciens démons au service du seigneur Illidan. En vain pour le moment, les cabalistes gardent bon espoir d'entrer en contact avec une secte de seigneurs de l'effroi ou un explorateur eredar prêt à s'allier à eux en échange de quelques pactes ou services.
Décadents du fait d'années entières à siphonner la gangremagie, bon nombre de dignitaires du Cénacle en sont encore addicts et le Puits de Soleil n'est pas parvenu à apaiser les sensations de manque. Afin que l'expédition entière ne sombre pas dans la folie, les magus de la Cabale sont en charge des sabbats malfaisants du Cénacle lors desquels ses pèlerins se rassemblent pour profiter des grands vortex vers l'énergie du Néant canalisés lors de ces cérémonies.


Du souhait profond du Sanctuaire, les chasseurs de démons ralliés par le Cénacle furent attribués à la Cabale autant pour servir son dessein que la veiller. Avec la mise à mort de la Légion Ardente, la hiérarchie relative du Néant Distordu a été ébranlée. De nouvelles alliances sont envisageables mais gare aux pactes caducs noués par les cabalistes qui pourraient mettre en péril la sécurité du Cénacle, car alors les chasseurs de démons seraient là pour redresser les torts.
Avec leur quête principale achevée et leur maître scellé aux côtés du Pantheon pour des éons si ce n'est l'éternité, les ambitions de certains chasseurs ont changées. Certains en sont venus à chercher de nouvelles raisons d'exister et ceux qui se sont joints à l'expédition thalassienne sont poussés par l'envie de revenir servir auprès des leurs, une poursuite enivrante de puissance, toutes ces choses que seuls ceux qui flirtent avec le chaos peuvent comprendre.

Démoniste : Clé de voûte de la Cabale, les démonistes sont autant indispensables au Cénacle des Braises que ces derniers ont besoin de lui pour échapper à leurs ennemis politiques au sein des magistères. Les démonistes sont employés afin d'étudier le Néant et de faire pleuvoir la mort sur les ennemis du bien commun.
Mage : Les mages du Cénacle des Braises sont réputés les plus nobles de leurs gens. Alors que certains en sont retournés à l'occultisme du temps d'Illidan loin du phare de la Régence, ces magus inébranlables se sont joint à l'expédition par pure conviction, chose suffisamment rare au sein de la Cabale pour être soulignée.
Chasseur de démons : Alliés les plus fidèles du Cénacle, les chasseurs de démons illidaris ont été rattachés à la Cabale pour la veiller. Le Cénacle des Braises ne sait que trop bien que les alliances avec les seigneurs du Néant Distordu sont périlleuses et les chasseurs de démons de l'expédition poursuivent la tâche sacrée confiée par leur maître Illidan jadis tout en assurant de meilleurs lendemains à leur patrie d'origine.

La Harde
Garants des lendemains


"Aussi fort puisse briller le soleil, restez dans l'ombre.":

Les nobles hauts-elfes ont beau le réfuter, l'art du meurtre et du complot a de tout temps été solidement ancré dans la société de Quel'thalas, la décadence amorcée par l'avènement des elfes de sang l'a tout au plus rendu impudique.

Les pérégrins de la Harde se considèrent toujours comme de fiers représentants du rang des forestiers du Haut-royaume ce que leur maison mère respective ne décrie en rien. Par affiliation avec les méthodes du Cénacle des Braises, les principaux représentants des pérégrins en son sein sont des spadassins chevronnés, rangers solitaires, gens de la ligue des assassins de Quel'thalas et autres elfes de l'ombre au service du Soleil Éternel. Leurs approches les plus classiques reposent sur les intentions d'assassinat de sang froid, se mouvant dans les ténèbres jusqu'à ce que leur proie dévoile une faiblesse. Ils sont passés maîtres dans l'art de l'embuscade, bien plus que leurs collègues d'Azeroth, et n'attendent rien d'autre en retour de leurs coups de dagues acérés que la salvation de la tâche accomplie et de voir de leurs yeux la prophétie de Kael'thas enfin s'accomplir.

Certes leurs méthodes n'inspirent en rien la confiance mais pourtant, des trois factions du Cénacle des Braises, ils demeurent les plus dignes et investis de la mission de ce dernier. Aux yeux des sin'dorei les forestiers ont encore beaucoup de sang à verser avant de se faire pardonner leur lamentable échec remontant à la troisième guerre et il est entendu par tous que les fautes du passé seront effacées le jour où le Cénacle atteindra son but ultime de fondation de lendemains meilleurs pour les elfes de sang. En attendant ce jour, leurs rangers se sont effacés de la scène politique de l'organisation du Cénacle afin de rester focalisés sur leurs ambitions de domination militaire. Si les chevaliers du Sanctuaire font office de troupes de choc, ce sont les éperviers de la Harde qui se sont vus attribuer le domaine militaire à proprement parler. Leurs officiers sont donc en charge de la sécurité de la caravane et se sont vus promis les plus éminentes fonctions guerrières une fois que la colonie sera fondée. Autant par prétention que patriotisme, les gens de la Harde redoublent d'efforts pour que cette fois-ci, les citoyens du peuple sin'dorei retrouvent confiance en  eux et qu'un avenir nouveau soit possible en Outreterre.

Dans le plus pur style de la convention militaire thalasienne, la Harde ne se repose jamais ou très peu sur des rangs serrés de portes-boucliers ou de simplistes charges de front. Favorisant le harcèlement et les tactiques de terreur, leurs escouades se déploient parfois des jours avant la bataille pour préparer le terrain, disposant toutes sortes de pièges à l'attention de l'ennemi qui, si tout se passe bien, ne se rendra compte que trop tard de la présence des tueurs du Cénacle. Faisant fi de l'honneur et de toute cette moralité bien trop humaine à leur goût, les leaders de la Harde n'hésitent pas à s'en prendre aux civils, aux chefs et à leurs familles, mettant toutes les chances de leur côté lors de batailles psychologiques. Bien incapable de compter sur une véritable armée, le Cénacle des Braises a dû s'en remettre à des spécialistes sournois qui se refusent à respecter les règles du jeu établies.


Chasseur : Colonne vertébrale de l'effectif militaire du Cénacle des Braises, ses rangers se sont organisés en petites escouades polyvalentes chargées de la sécurité des colons. Ces elfes des bois sont particulièrement prisés et de ce fait, l'organisation entretient des relations cordiales avec la maison mère des pérégrins.
Voleur : Les assassins au service de l'exode vont de la courtisane sous couverture au monte-en-l'air tiré des bas-fonds de l'Allée du Meurtre. Les lames dans la nuit ont été mises au service de la Harde qui elle seule parvient à exploiter leur plein potentiel, les considérant aujourd'hui comme des pérégrins à part entière.
Moine : Certains pérégrins se sont peut-être égarés en route mais n'en demeurent pas moins de véritables patriotes comme tous les autres. Capables de suivre les doctrines de la Harde, ses dirigeants ont appuyés l'intégration des adeptes du chi en leur sein.

-HRP-


Nos derniers préparatifs enfin achevés, le Cénacle des Braises attend la fin des fêtes de fin d'année ainsi que l’allègement de l'agenda de chacun pour lancer son expédition en Outreterre aux environs de début janvier ! Avec l’événement des Nobles Pèlerins, notre guilde marquera le début de ses mésaventures et pourra donc entamer sa longue descente vers un retour aux enseignements d'Illidan.

Si nous n'avons pas la prétention de réinventer le jeu de rôle elfe de sang ni même de faire à nous seuls vivres l'Outreterre, nous enjoindrons à l'avenir les personnages & guildes traversant les landes oblitérées au-delà de la Porte des Ténèbres du vieux Draenor à passer visiter nos campements et pourquoi pas à se joindre à nos events. Le fait que le Cénacle se dédie avant tout aux rôlistes sin'dorei n’entrave en rien nos perspectives de jeu de rôle en Outreterre avec un petit peu toutes les races présentes dans la Horde.

Quant à notre recrutement, il demeure bien entendu ouvert. Même si par la suite vos personnages pourront toujours nous intégrer en rejoignant l'outreterre, nous profitons de ce post pour souligner qu'il serait préférable qu'ils soient bel et bien présents dès le lancement du premier arc de nos aventures afin d'en profiter pleinement.

Mais quoi qu'il en soit, nous restons disponibles pour papoter, répondre à vos questions et ainsi de suite.
A bientôt en jeu !

Crédit des images:
Dane'thar Pureblood
Dane'thar Pureblood


Feuille de personnage
Guilde: Cénacle des Braises

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Cénacle des Braises

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum