[Alliance] L'Ordre des Sentinelles de la Tour Blanche

Aller en bas

[Alliance] L'Ordre des Sentinelles de la Tour Blanche

Message  Dacien le Dim 05 Aoû 2018, 18:54




Les campagnes brûlaient avec autant d'ardeur que les maisons, la terre se gorgeait du sang des elfes, les routes étaient pavées de leurs corps et c'est à ce moment là que tous se souvinrent: La guerre peut installer son champ de bataille n'importe où. Dans un conflit, tous ne sont pas aptes à défendre leur contrée, encore moins jusqu'à l'annihilation la plus totale. Nombre de familles se retrouvent obligées de quitter leurs terres si nourrissantes pour s'élancer dans les routes en direction du moindre endroit où ils pourront trouver refuge, loin de ce chaos. Ceux-là ne seront plus jamais seuls dorénavant.

" Ô fils et filles de la Lumière ! Après avoir promis de combattre la Légion ardente, de maintenir la paix dans votre pays et d'aider fidèlement l'Église à accomplir sa mission, vous allez pouvoir recevoir votre récompense en appliquant votre vaillance à une autre tâche. C'est une affaire qui concerne la Sainte et qui vous regarde vous-mêmes, et qui s'est révélée tout récemment. Il importe que, sans tarder, vous vous portiez au secours de vos frères de l'Alliance qui ont été sauvagement déracinés de leurs terres par l'ignominieuse Horde dirigée par cette impie de Sylvanas.
En effet, comme la plupart d'entre vous le savent déjà, ces sauvages ont envahi leur pays, n'en laissant que des cendres.
Si vous demeuriez encore quelque temps sans rien faire, les fidèles de la Lumière seraient encore plus largement victimes de cette invasion. Aussi je vous exhorte et je vous supplie – et ce n'est pas moi qui vous y exhorte, c'est la Sainte elle-même – vous, les hérauts de la justice, à persuader à tous, cela qu'importe la classe de la société à laquelle ils appartiennent, chevaliers ou piétons, riches ou pauvres, par vos fréquentes prédications, de se rendre à temps au secours de nos alliés et de repousser ce peuple néfaste loin de nos territoires. Je le dis à ceux qui sont ici, je le mande à ceux qui sont absents : la Lumière l'ordonne.
À tous ceux qui y partiront et qui mourront en route, que ce soit sur terre ou sur mer, ou qui perdront la vie en combattant les sauvages, la Lumière vous sourira quoi qu'il advienne.
Qu'ils aillent donc au combat contre la Horde – un combat qui vaille d'être engagé et qui mérite de s'achever en victoire. Pour la Sainte !
Prenez donc ce cri de guerre. Il est juste, et qu’inspiré par lui, il annonce partout votre présence et celle de la Justice." - Anthanagor, Archiviste et prêtre de l'Ordre des Sentinelles








































|
|
|

 -   -

|
|
|

|




|


|


|







Le Grand Maître de l'Ordre se dresse tout en haut de la hiérarchie même si son pouvoir n'est pas aussi absolu que pourrait le laisser penser son titre. Il exerce sa fonction en tenant rigueur des autres "Grands". C'est également lui qui est en charge de la gouvernance des terres conquises mais lorsque vient le moment de céder des terres à des membres de l'Ordre, chaque Grands a le droit de faire savoir son avis. Si deux d'entre eux posent un veto sur une décision du Grand Maître, elle ne pourra être prise. Le Grand Maître de l'Ordre exerce cette fonction jusqu'à sa mort ou jusqu'à ce qu'il soit rendu coupable devant l'Alliance ou l'Eglise de faute grave. Ce n'est pas une fonction héréditaire, le nouveau Grand Maître sera choisi par un Chapitre électeur réunissant les Grands et l'entièreté du Chapitre de la Tour Blanche.




Le Grand Archiviste de l'Ordre est chargé de la surveillance de tous les écrits. Il n'est pas seul à devoir consigner les nombreux écrits de l'Ordre qui vont de l'essai philosophique sur la Lumière à des documents diplomatiques ou encore à de simples messages mais c'est bel et bien Le Grand Archiviste qui veille à la bonne et dû forme de ces nombreux écrits. Le Grand Archiviste se doit d'être un prêtre, il est également celui qui lit les Chapitres lors des grandes réunions et qui impose sa bénédiction à toutes les sentinelles.


Le Grand Maréchal de l'Ordre est quant à lui chargé de commander aux hommes pendant les offensives. Il se doit d'être un stratège hors-pair de l'Ordre et d'assurer le respect de ses intérêts à travers le conflit contre la Horde ou toute autre menace. C'est lui qui gère les informations sur les ennemis de l'Ordre et qui sera envoyé, en l'absence du Grand Maître, en cas d'offensive.


Le Grand Vigile est un grade qui se veut presque similaire à celui de Grand Maréchal à la différence que le Grand Vigile lui ne s'occupe que de la défense des terres. Ce dernier est chargé de veiller sur les nombreuses routes et sentiers qui sont sous la protection de l'Ordre. C'est une tâche bien plus honorable et difficile qu'il n'y paraît. L'Ordre des Sentinelles met un point d'honneur à protéger les routes et les sentiers qui relient les Royaumes de l'Alliance pour permettre aux réfugiés et aux autres de voyager en toute sécurité. De ce fait, un des Grands a été détaché tout particulièrement pour cette tâche ô combien importante. C'est lui qui gère le déploiement des troupes le long des sentiers, la mise en place d'avant poste etc..


Le Commandeur est chargé de faire appliquer les ordres des Grands aux sentinelles. Ce grade est souvent attribué aux chevaliers ou aux paladins qui ont par la suite sous leurs responsabilités plusieurs sentinelles. Le Commandeur a pour tâche de maintenir la discipline et les valeurs de l'Ordre au sein des hommes et c'est également lui qui supervise l'entraînement des aspirants pour ensuite recommander aux Grands ceux qui sont aptes à passer les épreuves et à prononcer leurs vœux. C'est à partir de ce grade que l'on peut se voir attribuer la responsabilité d'un avant-poste ou de terres de l'Ordre.


La Sentinelle compose la maille de l'armée de L'Ordre, c'est le grade qui correspond au sergent d'arme. Ils obéissent aux ordres des Grands et des Commandeurs et doivent avoir la même dévotion en ce qui concerne l'Ordre. Leurs missions, portées par un caractère religieux, sont toutefois différentes de celles que l'on peut trouver plus communément dans une armée. Les Sentinelles ont ici pour mission de composer un ost lorsque cela est nécessaire pour combattre l'ennemi mais ils ont surtout un rôle de protection et de prévention. La Sentinelle guette les sentiers des royaumes de l'Alliance, elle protège les terres de l'infamie de la Horde, elle n'hésite pas à tendre la main aux réfugiés et à toute personne dans le besoin.



L'Aspirant n'a pas encore toutes les responsabilités de la Sentinelle. Il doit suivre un entraînement approprié pour devenir un vrai soldat et doit ensuite faire ses preuves en tant que serviteur de la Lumière et des justes. Une fois que le conseil des Grands aura jugé qu'il est apte, il pourra prononcer ses vœux pour devenir une véritable Sentinelle. Avant cela, il doit d'abord se familiariser avec toutes les tâches qu'une vie commune au sein d'un Ordre apportent mais également avec ses valeurs. L'humilité et la générosité sont des valeurs fondamentales pour cet ordre, l'Aspirant, au delà d'être entraîné martialement se voit attribué la responsabilité de s'occuper de réfugiés et de civils.


Les Volontaires forgent le respect par leur courage. Ils font partis des civils ou des réfugiés qui cherchent à aider l'Ordre dans ses campagnes et ses batailles mais ils ne font pas à proprement parlé partis de l'Ordre. Tout comme les civils, ils sont sous la protection de cette dernière et si ils peuvent aider pendant un combat difficile, ils ne sont appelés qu'en dernier recours.


Il peut s'agir aussi bien de réfugiés que de partisans, de voyageurs que de pèlerins. Les civils sous la protection de l'Ordre sont l'essence même de ce pourquoi se battent ces serviteurs de la Lumière. Ce sont eux qui labourent la terre si précieuse et importante, eux qui font tourner les moulins, eux qui forgent, qui scient, qui coupent. Ils ne font pas partis de l'Ordre mais doivent tout de même obéissance à leur protecteur, ils doivent respecter les règles imposées sur les terres de l'Ordre et au sein de ses armées, qui peuvent parfois contenir des civils. Ils sont néanmoins libres de partir à tout moment, l'Ordre a pour espoir de fonder des terres d'accueil pour des civils et pour des réfugiés. Ces terres peuvent parfois n'être que de simples étapes avant de permettre aux réfugiés de regagner leurs contrées ou de plus verts pâturages.









Les rares parangons de vertus qui ont réussi à intégrer ce Chapitre détiennent la plus haute distinction possible de l'Ordre. Mais il s'agit bien là d'une distinction et non d'un grade. Les membres de ce Chapitre ne peuvent commander aux membres extérieurs du Chapitre mais à l'inverse, ses membres ne peuvent être commandés que par le Grand Maître directement. Pas même le Grand Maréchal ou le Grand Vigile n'ont droit de commande sur hommes et femmes de ce Chapitre. Un seul procédé pour l'intégrer, et pas des moindres, il faut s'illustrer devant tout l'Ordre d'actes de bravoure méritant mille louanges mais la vertu est également importante pour atteindre cette distinction. La bravoure et la vertu du candidat seront jugées par le Grand Maître ainsi que par les trois autres Grands de l'Ordre et au moins deux membres du Chapitre. Une épreuve devra être passée puis enfin l'homme pourra intégrer les rangs de cette brillante distinction.

Les membres de ce Chapitre constituent l'élite de l'Ordre, ils prennent les ordres directement du Grand Maître qui est le seul apte à commander à ces hommes. Ces derniers doivent être des parangons de discipline et être prêts à toute éventualité. Néanmoins, les activités de ce Chapitre restent relativement secrètes au vu du peu d'informations et d'ordres qui sont transmis entre ses membres et le reste de l'Ordre. Il est difficile de savoir concrètement quelles sont leurs missions sans être directement dans le Chapitre. Il est à noté que ses membres font partis de ceux qui élisent le Grand Maître.









I :Il n'y a aucune injure à porter une relique qui puisse vous rappeler par le simple regard et celui des autres que vous servez la lumière. Mais que jamais ces reliques ne deviennent des trophées.

II : " Ce qui est à toi est à moi mais je n'oublie pas que c'est à toi." Vos biens personnels sont vos biens personnels mais lorsque vous rentrez dans l'Ordre, vous êtes dans l'obligation de les partager avec vos frères. Si d'aventure vous quittez l'ordre par une voie ou une autre, vos biens vous seront restitués.

III : La Lumière apporte la vie sur terre, cette vie nous devons la préserver et la constituer, aussi bien sur nos terres que dans nos maisons. Chacun est libre d'avoir une unique femme qu'il devra chérir et aimer. Le fruit de cet union sera à jamais protégé par l'Ordre mais le destin de l'enfant lui appartient. Sachez-le, l'adultère, la tromperie sous toutes ses formes ainsi que la véhémence seront punis par l'Ordre.


IV : Que vous marchiez, que vous vous arrêtiez, quels que soient vos mouvements, ne faites rien qui puisse choquer le regard d'un témoin, mais que tout soit conforme à votre état, qui est saint.

V : Quand vous sortez, allez ensemble, lorsque vous êtes arrivés, restez ensemble.

VI : En un mot:
Que nul d'entre vous ne fasse quoi que ce soit pour son profit personnel, mais que tous vos travaux soient accomplis pour l'utilité commune; et cela avec un zèle plus grand et un élan plus assidu que si chacun de vous s'occupait de ses propres affaires, et dans son intérêt propre.
On dit, en effet, de la charité: "Elle ne recherche pas ses propres intérêts"
Cela veut dire qu'elle fait passer les intérêts communs avant les intérêts personnels, et non pas les intérêts personnels avant les intérêts communs.
Et pour cette raison, vous aurez la certitude d'avoir fait d'autant plus de progrès que vous aurez apporté plus de soin au bien commun qu'à vos intérêts personnels.
Qu'ainsi l'usage indispensable de tous les biens passagers soit dominé par la charité qui demeure toute l'éternité.


VII : Le soin des malades, des convalescents ou de ceux qui, même sans fièvre, peinent dans un état de faiblesse, doit être confié à quelqu'un d'entre les frères. C'est à lui de prendre à l'office ce qu'il juge nécessaire pour les uns et les autres.

VIII : Ceux qui sont chargés, soit de l'office, soit des vêtements, soit des livres, doivent servir leurs frères sans murmure.

IX :N'ayez pas de disputes, ou, du moins, venez-en à bout le plus tôt possible.
Sinon, la colère pourrait se développer en haine, de paille devenir poutre, et rendre l'âme meurtrière.
Vous lisez, en effet: " Celui qui hait son frère est un meurtrier"


X : Quiconque a porté préjudice à son frère, par des injures, des médisances ou une accusation grave, n'oubliera pas de remédier au mal qu'il a causé en présentant sans tarder ses excuses.
Quant à celui qui a été lésé, qu'il pardonne sans discuter.
S'ils se sont portés un préjudice mutuel, ils doivent mutuellement se pardonner leurs offenses: qu'ils se rappellent cette prière que vous répétez trop fréquemment pour n'avoir pas raison de la dire très purement.
L'un se laisse souvent aller à la colère, mais se hâte d'implorer le pardon de celui qu'il reconnaît avoir offensé; il est préférable à tel autre qui est plus lent à la colère, mais se décide difficilement à demander pardon.
Mais celui qui prétend ne le faire jamais, ou ne le fait pas du fond du cœur, n'est pas à sa place dans un monastère, même s'il n'en est pas expulsé.
Soyez donc avares de paroles dures.
Et si votre bouche en a proféré, n'ayez pas honte d'apporter le remède par la même bouche d'où est venue la blessure.


XI :Les exigences de la discipline pourraient forcer l'un d'entre vous à dire des paroles dures pour faire rentrer les plus jeunes dans leur devoir.
Dans ce cas, on n'exige de personne qu'il leur demande pardon, même si on pense avoir dépassé la mesure.
Leur devoir est d'être soumis.
Ne brisez donc pas, par un excès d'humilité, l'influence où ils pourraient trouver direction.
Mais il reste qu'il faille demander pardon à celle qui nous éclaire tous, et qui sait la bienveillance dont vous entourez ceux-là mêmes que vous corrigez peut-être avec trop de rigueur.
Toutefois, l'amour entre vous ne doit pas être de cette terre, mais venir de la Lumière.













Châtellenie Fortetour


(Premier Jet de Map)

Le Châtellenie Fortetour est une petite région qui se situe en ancienne Lordaeron. Elle est à ce jour sous la coupe des réprouvés et est la cible numéro une de l'Ordre des Sentinelle après la Capitale de Lordaeron elle même. Il s'agit d'un lieu qui appartenait autrefois au père de l'actuel Grand Maître de l'Ordre mais au delà de ça, cette région est l'endroit où se trouve la Sainte Tour Blanche. Un bâtiment hautement important pour l'Ordre des Sentinelles, qui n'est d'ailleurs que la version abrégée du véritable nom de l'Ordre à savoir : l'Ordre des Sentinelles de la Tour Blanche.




Outre la récupération du Châtellenie qui détient la sainte Tour Blanche, l'Ordre a pour ambition d'intervenir dans tous les Royaumes de l'Est. La protection des routes entre les Royaumes humains, les plus touchés par les mouvements de population à ce jour avec les Elfes de la nuit, est l'une des priorités de l'Ordre. Ainsi que le combat contre les réprouvés pour chasser une bonne fois pour toute, cette menace de Lordaeron. Néanmoins, l'Ordre est fidèle à l'Alliance et à l'Eglise de la sainte Lumière, un appel aux armes pour affronter la Horde en Kalimdor sera une justification suffisante pour qu'un ost de l'Ordre se mette en marche. Néanmoins, Stromgarde, Hurlevent, Lordaeron, Kul Tiras, une partie de Khaz Modan, dont les Paluns et Gilnéas sont les régions et royaumes les plus surveillés par l'Ordre des Sentinelles de la Tour Blanche. Bien que l'Ordre a les humains pour intérêt principal, il n'exclue pas pour autant les autres races de l'Alliance et aidera quiconque qui sera dans le besoin. A long terme, elle se veut comme un des boucliers protecteurs des Royaumes de l'Est dans sa globalité.









-HRP-


Les Objectifs de la Guilde : Nous essayons de proposer un contexte assez carré pour essayer de faire vivre une expérience unique à nos membres, en espérant que cela soit dans le bon sens du terme.

Avec ce genre de contexte, nous espérons aussi pouvoir attirer des guildes avec qui nous pourrions avoir des interactions en accord avec l'ambiance que l'on a créé. Nous pouvons tout aussi bien faire des alliances avec des guildes visant à reconquérir des territoires de Lordaeron, affronter des guildes de la Horde dans le cadre de bataille sur les terres réprouvés, engendrer du rp avec la Cathédrale de Hurlevent etc.. etc..  

Nous avons un contexte et une ambition qui va nous isoler des autres joueurs, nous n'envisageons pas de rester à Hurlevent en tout temps et nous risquons même de nous y rendre très rarement. Mais nous avons quand même l'espoir que des guildes ou des rôlistes viennent à nous, intéressé par de l'interaction.



Fonctionnement de la guilde et des animations : Nous n'avons pas de forum, juste un discord obligatoire où nous avons spécifié les règles, les récits etc.. De ce fait, je ne vais pas m'attarder ici sur les règles, elles sont assez basiques et reposent sur le respect, autant des membres de la guilde que de la communauté dans son ensemble.

Quant aux animations, elles sont gérées directement par le GM, c'est à dire moi mais il n'y a aucun souci à ce que vous proposiez vos propres animations. Tout le monde peut le faire, que ce soit des gradés, des civils, des sentinelles, absolument tout le monde peut proposer un event et l'animer lui même. A condition qu'il ait été validé par l'un des gradés de la guilde. ( Et oui ! Imaginez qu'on vous prépare un petit event surprise et que le votre entre en contradiction avec celui que nous préparons, ça serait dommage).

Nous utilisons un système de stats ainsi que l'add-on Dicemaster pour nous aider dans nos events. ( Malheureusement, la 8.0 l'a un peu détruit, en espérant qu'il soit rapidement de nouveau apte) Et évidement, nous utilisons l'add-on TRP3.


Le Recrutement: Nous acceptons tout type de rôliste, que vous soyez un total débutant ou un vétéran dans le domaine, néanmoins nous sommes beaucoup plus carrés en ce qui concerne les personnages. Faisons un petit récapitulatif de ce qui est accepté :

Races acceptées sans restriction: Humain, Nain, Quel'dorei, Elfe de la nuit

Races acceptées avec restriction en rp: Worgen, gnome, pandaren

Races acceptées avec restriction en hrp: Draeneï Sancteforge

Races/classes refusées: Chevalier de la mort, Démoniste, Elfes du Vide, Chasseur de Démons

Classes tolérées chez les civils/volontaires mais interdites dans l'ordre: Chaman, Druide

Les races qui sont acceptées avec restriction en rp sont tout simplement soumises à un jeu différent du reste de la guilde. Concrètement ça veut dire qu'irp, le comportement de l'Ordre ne sera pas le même par rapport à votre personnage qu'à un humain lambda. De plus, il y aura quelques obligations en plus pour les Worgen.

Quant aux Draeneïs Sancteforges, nous estimons juste qu'il n'est pas cohérent pour eux de vouloir rejoindre un Ordre militaire religieux humain. Mais nous traiterons au cas par cas.

Pour les classes et races refusées, il s'agit juste d'une non-adéquation avec la mentalité de la guilde. Mais n'ayez crainte, hrp, nous n'avons rien contre les elfes du vide.

Pour les classes tolérées chez les civils, c'est très simple. Nous n'acceptons que des serviteurs de la Lumière dans l'Ordre. Attention, ça ne veut pas dire que tout le monde doit savoir utiliser la Lumière, loin de là. Une dévotion forte est suffisante pour entrer dans l'Ordre et à se hisser aux plus hauts grades, quelque soit votre race ( sauf Elfe du Vide). Mais être Chaman ou Druide c'est afficher et démontrer une allégeance différente que celle de la Lumière. Il n'est donc pas possible d'être dans l'Ordre et d'être un Chaman.

Un petit /w Dacien ou Anthanagor en jeu pour connaître les procédures de recrutement ou sinon vous pouvez directement m'envoyer un mp forum.


Un petit mot:  Je vais faire un petit mot pour finir. Déjà nous ne sommes pas une guilde "Deus Vult". Ce meme étant revenu à la mode, j'ai vraiment peur que l'on caractérise la guilde seulement sur ce meme. Ce n'est pas ce qui nous a motivés, moi et certains autres membres de la guilde, nous sommes des amoureux d'Histoire avec un grand H et nous nous sommes inspirés de cette dernière pour créer une guilde (Nous, nous sommes d'ailleurs inspirés d'une règle monastique en particulier pour faire la notre). Cette dernière n'est pas basé que sur la violence comme le meme mais bien sur l'altruisme et la bonté. ( Même si il y a évidement pour certains personnages des considérations plus ambitieuse irp.) De même, je sais qu'il peut parfois être compliqué de fonder une guilde sans qu'il y ait de prise de tête ou de drama mais c'est sincèrement ce que va essayer de faire cette guilde. Nous sommes ouvert pour jouer avec tout le monde et on est là principalement pour le fun !

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum