[Alliance] Luminomancienne Fimeria Bouclenoire

Aller en bas

[Alliance] Luminomancienne Fimeria Bouclenoire

Message  Fim le Ven 25 Mai 2018, 12:45

Luminomancienne Fimeria Bouclenoire






Pour connaître la lumière, il faut côtoyer l'obscurité.


  • Prénom: Fimeria
  • Nom: Bouclenoire
  • Surnom: Fim
  • Classe ou Métier : Luminomancienne
  • Sexe : Femme
  • Guilde ou Organisation : Aucune
  • Résidence: La colline aux corbeaux
  • Lieu de naissance: Sombre-comté
  • Age: 24
  • Race: Humaine
  • Famille: Bouclenoire
  • Amis: La lumière
  • Ennemis: Chermak Halnava, et la plupart des citadins
  • Adore: Sa lanterne et la lumière qui s'en dégage
  • Déteste: Les contentieux

Description Physique
Relativement petite, ses formes généreuses lui donnent un air de bonne-vivante. Fimeria a une peau très blanche qui contraste avec la noirceur profonde de ses cheveux et de ses yeux. Son visage est souvent tendu par un large sourire, surtout dans des situations inappropriées. Elle se ballade souvent en guenille, mais garde aussi une armure héritée d'un paladin dans un coffre en cas de besoin.
Actuellement
Fimeria se ballade toujours munie d'une lanterne qui brille d'un fort éclat blanc instable, et d'une torche brûlant de la même flamme, chaude et douce, inoffensive au premier abord. Elle a récemment été impliquée dans une affaire de nécromancie dans le plus grand secret à cause de sa lanterne, mais son esprit est trop accaparé par sa lumière pour qu'elle songe à enfin remettre ce dangereux artefact à une autorité compétente. La jeune femme se promène soit en guenilles, soit en armure dont elle hérita, au cas où elle souhaite une couverture pour agiter sa lanterne de lumière. Vous ne rêvez pas, elle tente de se faire passer pour un paladin. Elle ne se fait pas beaucoup d'amis en raison de sa nature bipolaire et de sa façon irrespectueuse de traiter avec les gens. Elle aime s'appeler "La Luminomancienne" et plonge souvent son regard vide dans sa lanterne.
Résumé de son histoire


Ex-étudiante en archéologie, Fimeria est une femme très innocente malgré son humour tranchant. Elle ne se rend jamais compte de la gravité d'une situation, ce qui l'amène à s'immiscer dans des histoires incroyables à ses dépends. Elle a été greffée à une expédition dans des ruines anciennes des Maleterres il y a de ça quelques années. Accompagnée de deux paladins et d'une prêtresse, ils découvrirent une intense source de lumière, un feu blanc brûlant au plus profond des ruines. La lumière se mit à briller de plus en plus fort jusqu'à devenir aveuglante pendant quelques minutes. L'obscurité revenue, Fimeria était la seule encore intacte, ses trois collègues, fervents serviteurs de l'église de la lumière, étaient allongés sur le sol, gravement brûlés. L'un d'entre eux a pu, avant de trépasser, murmurer à Fimeria: "Prévenez l'archevêque." La jeune archéologue n'en fit rien. Elle s'approcha alors de la lumière, dans son habituelle inconscience, et ramassa une vieille lanterne traînant au pied du piédestal où se consumait le feu blanc. Aussitôt, La source crépitante se vit aspirée dans la lanterne et Fimeria ressentit une intense chaleur qui ne la quittera plus. Elle est depuis fascinée par sa lanterne, et se fait passer pour un paladin de la lumière afin de ne pas éveiller de soupçons sur son étrange flamme blanche qui la suit partout et brûle même sans oxygène ou plongée sous l'eau. Aujourd'hui, elle vit de la pêche en se servant d'appâts lumineux et cherche un peu d'aventure.

Fimeria a passé son enfance dans la pauvreté, mais elle préfère appeler ça la simplicité, se riant des nobles et de leurs préoccupations futiles. Adoptée par une ermite vivant dans les bois de la pénombre, elle connaît son nom et sa famille, mais elle n'a jamais tenté de la rencontrer.

Note Hrp Ce personnage transgresse des règles intentionnellement ( entrer là où elle n'est pas la bienvenue etc )


Dernière édition par Fim le Dim 01 Juil 2018, 03:40, édité 27 fois
Fim
Fim

Personnages Joués : Dzifyr & Dzigine (horde) Fim (alliance)

Feuille de personnage
Guilde:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alliance] Luminomancienne Fimeria Bouclenoire

Message  Fim le Mar 19 Juin 2018, 02:39

PREMIER CONTACT AVEC LA CAPITALE


A son arrivée en capitale, Fimeria Bouclenoire fit la connaissance d'un humain prétendu chasseur de dragon dénommé Hallmet, ainsi que d'une Elfe aux airs de cambrioleuse, étrangement, souvent accompagnée d'un paladin. Ces trois personnages allaient vite devenir les seuls amis citadins de la Luminomancienne, fraîchement échappée des bois sombres.

Le premier soir, Fimeria s'approcha d'une festive réunion ayant lieu au bord du lac d'Hurlevent, et se fit accoster par un membre de ce joyeux regroupement, un chasseur de dragons qui ne tarissait pas d'éloges sur la noiraude. Amusée, elle fit néanmoins bien comprendre au jeune homme aux longs cheveux noirs que la charmer ne sera pas une partie de plaisir. D'aucun disent même qu'Hallmet "a pris cher" ce soir là. Mais la compagnie du jeune chasseur ne semblait pas voir d'un bon oeil que ce dernier leur fasse faux bond pour courtiser une petite nouvelle  un peu débraillée. Néanmoins les deux interlocuteurs passèrent une soirée agréable jusqu'à se séparer pour s'en aller dormir.

Le deuxième soir où elle rencontra Hallmet, Fimeria se confia à celui-ci sur quelques points de sa vie et les deux se rapprochèrent grâce à l'humour, elle toujours impassible aux innombrables essais de dragues du fougueux. C'est en se balladant ce soir là que les deux amis firent la connaissance de Chermak, l'elfe et d'Aitlan, le paladin. Chermak fut vite très familière avec eux. Malgré une certaine froideur, elle imposait un climat de confiance avec une énergie contenue, même si elle semblait détester la luminomancienne dès le départ. Aitlan ne parlait pas beaucoup, c'était un observateur réfléchi. Comme il se contentait de suivre la tempétueuse Chermak, Fim le surnomma longtemps l'écuyer, aimant le taquiner en lui manquant de respect point plus qu'il n'en faut.

Quelques jours s'écoulèrent, lorsque soudain, Fim, errant en ville en début de soirée, se fit surprendre et attraper par le poignet par Chermak.
"Viens! Il faut que tu voies ça!"
L'elfe traîna alors Fimeria jusqu'à une scène de conflit ayant lieu devant la capitale. La bande à Hallmet, la même qui festoyait au bord du lac quelques jours auparavant, ainsi que tout un tas d'autres gens étaient là, à menacer le chasseur de Dragon de le faire enfermer, le ton montait plus vite qu'un file-monde géosynchrone. Chermak s'inquiétait:
"Fais quelque chose, Fim! On peut pas le laisser se faire tabasser!"

Après quelques secondes de réflexion, la luminomancienne se déplaça entre Hallmet et ses détracteurs, souleva sa lanterne qui se mit à briller très vite assez pour aveugler toute la foule, et ce durant une dizaine de secondes. (rand 91) La foule ressentit une vague de chaleur avant que la lumière ne se dissipe.

Le jeune chasseur de dragons avait eu le temps de s'enfuir ou de se cacher, comme l'avait prévu Fimeria, qui se mit alors à courir, à nouveau agrippée par l'elfe qui commençait sans doute à flairer le danger qui allait peser sur elles dans une poignée de seconde. Cela n'a pas manqué. Au premier tournant les attendait déjà un elfe du vide au regard terrible. Il demanda à Chermak:
"-Où est parti l'humain du nom d'Hallmet?"
"-Lâche-moi!"
, défia l'elfe, la main sur son fourreau.
Une fraction de seconde plus tard, l'assaillant embrasa son poing et frappa Chermak d'une attaque ardente puissante. La flamme toucha légèrement Fimeria, lui brulant la joue et l'épaule.

A ce moment là, la foule avait rattrapé les deux femmes nouvellement grillées essayant de fuir, mais personne ne prit pitié d'elles, car pour tous la priorité était de retrouver Hallmet. Ce qui fut très vite fait. Le chasseur de Dragon fut amené à la prison d'Hurlevent quelques heures plus tard, salement amoché et Fimeria n'avait rien compris à la soirée qu'elle venait de passer, ni aux querelles auxquelles elle venait d'assister.

Quelques jours passèrent, Fimeria fit quelques fois l'allé retour entre la Colline-aux-Corbeaux et la ville pour s'enquérir de l'état de santé d'un rat qu'elle soignait, et à son retour en capitale, elle apprit que Chermak, l'elfe, était en prison elle aussi. Amusée de cette nouvelle, prise d'une envie d'aller narguer ses seuls amis, et sans se douter qu'elle pourrait ainsi les perdre aussitôt, quoiqu'elle s'en soit fichu, elle décida de rendre visite aux malheureux emprisonnés. Arrivée, premier hic: Le garde ne laissa pas Fimeria descendre avec sa lanterne. Elle hésita longuement, très réticente à l'idée d'abandonner sa lumière ne serait-ce que 10 minute, mais se laissa faire, trop tentée d'aller se moquer de Chermak et Hallmet. Arrivée dans les geôles, elle commença à faire la belle:
"Alors Elfe, le fer de la garde vous sied-il mieux que le bois des arbres?"

Mais elle n'eut pas le temps de se pavaner longtemps, la garde qui l'accompagnait, d'un simple geste sûr et rapide, passa les menottes aux mains de la luminomancienne, avant de lui dire sobrement: "Vous êtes aussi recherchée"

Prise de panique, Fimeria comprit tout de suite qu'elle ne reverrait pas sa précieuse lanterne avant quelques temps... Elle s'agita un peu, mais se fit aisément maîtriser par la femme qui la mis aussitôt dans une cellule, proche de Chermak, hilare. Quelques heures plus tard, Aitlan le paladin rendait visite à Chermak à son tour, et à son tour le respectable jeune homme fut mis en cellule. Peu après, émergea d'un sommeil de fer Hallmet, que Fimeria n'avait pas remarqué. L'infortunée troupe ainsi rassemblée se retrouvait là, par erreur, par la faute d'un chasseur de dragon un peu trop extravagant. De quoi avaient-ils l'air!? Fimeria s'efforçait de garder son humour malgré son esprit de plus en plus accaparé par un sentiment de manque de lumière, Hallmet était en sale état, mais pas assez pour arrêter de mal parler aux gardes, Chermak, sarcastique, était elle aussi bien abîmée tandis qu'Aitlan, de son calme légendaire semblait réussir à raisonner un garde.

"Que me veut-on? De quoi m'accuse-t-on?" Répéta Fimeria sur tous les tons, inlassablement à tous les gardes, s'endormant et se réveillant sans cesse, la mine brisée, dépourvue, privée de lumière. Ce cauchemar dura deux nuits et trois soirs avant qu'on ne la libère finalement. Elle avait été accusée d'avoir semé le trouble lors de la soirée agitée devant la capitale, alors qu'elle n'avait que tenté de dissiper l'agitation et s'était faite attaquer sauvagement en pleine ville juste après.

C'est outrée, mais rayonnante d'avoir retrouvé ses effets personnels lumineux, que Fimeria quitta la capitale aussitôt pour retrouver la colline aux corbeaux et se jura de ne jamais revenir de jour à Hurlevent. Elle y avait vu trop de corruption, un système de dépot de plainte encourageant à la délation et une justice peu scrupuleuse, trop d'innocents enfermés, et même des prisonniers oubliés! Depuis, si le besoin en est, ou si l'ennui la guette, elle s'y rend seulement après le soleil couché et évite la garde, mais préfère zoner dans le bois sombre. Avant son départ elle adressa tout-de même une lettre à Hallmet et Chermak pour les informer de son départ et de son adresse.
Fim
Fim

Personnages Joués : Dzifyr & Dzigine (horde) Fim (alliance)

Feuille de personnage
Guilde:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum